REFLEXION

Le mondial et les transactions commerciales



Le « mondial », un bien grand mot pour désigner un tournoi organisé pour des Européens et des Sud-Américains, et au sein duquel se sont infiltrés, on ne sait comment, ou plutôt nous croyons le savoir…une équipe africaine et une équipe asiatique. Appelle t’on le Tour de France » le Tour du monde », sous prétexte qu’il lui arrive de déborder sur des étapes belges et luxembourgeoises ? De même, peut-on réellement dire d’une équipe que c’est une équipe nationale et être fier de ses exploits, si ceux-ci sont le fait de joueurs achetés à l’étranger et bien souvent dans ces pays même qu’ignorent les « grands manitou » du football mondial ? Si nous prenions le « Larousse » et que nous cherchions la définition du mot « football », nous nous attendrons à trouver n’importe quelle explication sauf celle qui indiquerait que le sport consiste « souvent dans les pays qui savent le pratiquer » en de véritables transactions commerciales. Nous nous sommes toujours demandé pourquoi la FIFA a coutume de pousser la « générosité » jusqu’à admettre au sein de l’élite mondiale deux représentants de pays « sous-développés ? ».

. .
Mercredi 1 Septembre 2010 - 12:18
Lu 392 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+