REFLEXION

Le monde à l’envers



Le monde à l’envers
Le fameux « taleb » qui avait comme terrain de prédilection la ville de Mostaganem, vient d’être arrêté par la police. Il était en possession dans l’appartement qu’il louait pour ses pratiques de sorcellerie, la somme de 200 millions de centimes. Un illettré et un analphabète venu de la wilaya de Saida, faisait marcher l’élite mostaganémoise et à duper des cadres occupants des postes de responsabilité et soutirer des sommes faramineuses à des familles nanties et connues dans la région pour soit disant prédire l’avenir ou les protéger de tout imprévu. C’est digne d’une histoire du 15° siècle, où la sorcellerie battait son plein faisant plier mêmes des souverains à l’image du Roi Arthur. A ces charlatans et ces camelots, la sagesse veut qu’on les maudisse pour leurs actes contraires aux principes de la religion et de la tradition musulmane. Ce ne sont après tout que des maudits n’est-ce pas ? Cette histoire nous rappelle bizarrement ces gens qui n’ont jamais vu l’école recrutés par des islamistes dans les années 90 pour former des réseaux de soutien au terrorisme. C’était ceux-là qui chargeaient certains intellectuels appartenant aux différents secteurs d’activité, impliqués dans des affaires subversives, pour des missions précises de renseignements, d’infiltration ou encore de soutien logistique aux groupes terroristes.

. .
Lundi 29 Mars 2010 - 11:50
Lu 469 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+