REFLEXION

Le ministre n’écoute pas !



Le ministre de l’agriculture, Rachid Benaïssa, n’a pas pris en considération la proposition de l’office national interprofessionnel du lait (ONIL) de faire diminuer le quota de la poudre de lait importée par l’ONIL de 15% pour obliger les laiteries à l’intégration du lait cru. Le ministre préfère, semble-t-il, laisser le dernier mot à une commission ad hoc de son ministère.

Réflexion
Mercredi 29 Août 2012 - 10:37
Lu 152 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+