REFLEXION

Le ministre des travaux publics en visite à Mostaganem.

Amar Ghoul menace les entrepises defaillantes.

Le ministre des travaux publics, Amar Ghoul, a affirmé au cours de sa visite à la wilaya de Mostaganem que la cause des retards en matière de projets de travaux public revient à la seule responsabilité des entreprises et des sociétés chargées de leurs réalisations.



Le ministre des travaux publics en visite à Mostaganem.
Dans ce contexte le ministre a souligné qu'il est impérativement nécessaire de se référer à de nouvelles bases dont les plus importantes sont les entreprises et les sociétés qui ne respectent aucune règle, ni aucune échéance, sont dorénavant automatiquement mises à l'écart et ne seront plus sollicitées, voire même la résiliation des contrats à l'avenir.

Dorénavant il sera procédé à la sélection au préalable des entreprises et des sociétés qui répondront aux critères selon les capacités répondant aux respects des délais de réalisation, ainsi qu'aux normes de la qualité et la fiabilité.

Dans le même sillage, le ministre Amar Ghoul dans son intervention dira : l'Algérie, aujourd'hui est devenue dans son ensemble un atelier dans tous les secteurs des travaux public, des ports, des routes nationales et communales. Par ailleurs, le ministre a mis l'accent sur l'état déplorable des routes dans les zones rurales ce qui pose souvent le problème de la réalisation qualitative et des travaux finis. Le ministre fera remarquer que dans le domaine de l'infrastructure routière, nos opérateurs manquent de maîtrise et de savoir faire pour donner un aspect moderne à notre réseau routier urbain, notamment les routes qui longent les côtes de la méditerranée pour qu'elles soient en harmonie avec l'environnement et les espaces verts qui doivent refléter la richesse de notre pays sous toutes ses facettes.

Le ministre reviendra sur un sujet d'actualité, très sensible, celui des accidents de la route qui sont devenus l'un des fléaux le plus meurtrier que connaît notre pays et dont la cause principale incombe aux citoyens et selon les statistiques il s'agirait de 98 %. L'autre cause revient à l'état des routes. La seule solution à cette hécatombe reste bien sur une culture éducative généralisée, à l'exemple aussi de la propreté de nos cités et de notre environnement en général pour la bonne image de notre pays.

Profitant de cette visite, le ministre prospectera plusieurs chantiers en voie de réalisation dans la wilaya de Mostaganem et octroiera une enveloppe de 13 milliards de DA pour le plan quinquennal dans sa deuxième tranche et s'est arrêté sur plusieurs cites en chantier à kharrouba, Abdelmalek Ramdane, Bouguirat, les projets routiers en plus des autoroutes passant par les zones industrielles, comme pour la commune de Mesra, Bouguirat, et la Salamandre. Ensuite, il se rendra au port de Mostaganem pour inspecter l'état d'avancement des travaux qui cumulent un retard dans sa réalisation ce qui fera prendre au ministre la décision de donner le projet à la société ENITRAM en remplacement de la SOTRAMO. Il visitera en même temps, le projet de réalisation d'une trémie à la sortie ouest de Mostaganem, du projet de réalisation de port de pêche, ainsi que la réalisation du contournement de l'université de Kharrouba et du viaduc sur le ravin des juifs.

La modernisation de la RN11 sera au programme de cette visite, celle-ci conçue dans le cadre de l'évitement de la commune de Abdelmalek Ramdane. Il poursuivra toujours l'inspection des projets de réalisation de l'évitement de la ville de Mesra et de Bouguirat.

Ainsi les projets seront répertoriés comme suit dans la wilaya de Mostaganem.

A savoir : Un réseau d'entretien constitué à travers la wilaya touchant 10 localités.

Le port de la Salamandre sera concerné par un montant de 2 milliards de Da pour sa finition.

Le plan d'eau au niveau du port sera porteur d'un plan d'emploi de 1000 postes qui seront créés, ce qui allègera le chômage au niveau de la wilaya, par l'apport de 205 unités.

Abdlmalek Ramdane : Un tronçon de 32 km de route reliant Mostaganem a été réalisé, d'un coût de 1milliard 800 millions de Da, et il a été procédé au réaménagement d'un mur

de soutènement pour contenir le risque d'éboulement pour la sécurité des automobilistes.

Un autre projet, celui du tronçon routier de 5 Km desservant la commune de Mesra pour un montant de 357553000Da, de même pour la localité de Bouguirat qui aura bénéficiée aussi de la réalisation d'une route de 5.5 Km pour un montant de 320 millions de DA.


Mohammed BELDERRAR
Jeudi 12 Février 2009 - 03:45
Lu 1336 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+