REFLEXION

Le ministre des Moudjahidine et le conseiller de M. Bouteflika en visite à Mostaganem

CELEBRATION DU 49EME ANNIVERSAIRE DE AID ENNASR

A l’occasion du 49ème Anniversaire de ‘’Aid Ennasr’’, le ministre des Moudjahidine et le conseiller de Bouteflika, étaient en visite à Mostaganem pour commémorer cette date historique. C’est justement en ce jour mémorable du mois de mars de 1962, que les deux délégations Algérienne et Française ont signé un cessez-le-feu.



Le ministre des Moudjahidine et le conseiller de M. Bouteflika en visite à Mostaganem
C’est aux environs de 9h du matin que le cortège a pris le départ vers le cimetière des martyrs d’Ouled Barroudi. La délégation était composée en plus du ministre et du conseiller du président de la République, du wali de Mostaganem, M.Houcine Ouadah, du chef de la sûreté de wilaya, du commandant de secteur, du commandant de groupement de la gendarmerie nationale, du P/APC de Mostaganem, du P/APW M.Soltani et du député Si Affif Abdelhamid, membre du bureau politique du FLN. Au niveau du carré des martyrs d’Ouled Bouziane, un piquet d’honneur de la gendarmerie a procédé à la levée des couleurs nationales, au moment où les membres de la délégation récitaient la « Fatiha » à la mémoire des chouhada qui sont tombés au champ d’honneur, idem pour la commune de Benabdelmalek Ramdane, où les présents ont pu aussi visiter la cache secrète du chahid Bordji Amar. Une visite a été prévue au niveau de la maison de la culture, la délégation a apprécié une exposition sur la guerre d’Algérie. Au niveau de la salle bleue, le wali a procédé à l’ouverture de ce mini meeting, en vantant le mérite des chouhada de la région et le rôle joué par ces derniers durant la période allant de novembre 54 à juillet 62. Comme il n’a pas aussi oublié de parler de l’enfumade d’Ouled Riah, qui a été la première atrocité commise par la France en Algérie, une atrocité qui n’a jamais été reconnue d’ailleurs et dont le tristement célèbre général Pélissier est l’auteur. Le représentant du président de la République, M.Abdelaziz Bouteflika, qui était présent, a lui aussi lu un message envoyé par le président lui-même à cette occasion, un message où il tient à mettre en exergue l’importance de cette date du 19 mars qui est une date symbole. Cette date restera l’un des meilleurs souvenirs pour la génération de cette époque et marquera la délivrance après des années de combat et de sacrifices, de tueries, de tortures, d’emprisonnements, d’exécutions individuelles et collectives ; rien de tout cela n’a pu faire reculer la détermination des Algériens qui se sont battus jusqu’au bout pour enfin connaître le goût de la liberté. En cette date du 19 mars, le peuple a réalisé l’impossible, la puissance coloniale Française n’avait d’autres choix que d’accepter le cessez-le-feu sans aucune autre condition ou alternative. Le président, M. Abdelazziz Bouteflika, espère que les jeunes prennent cet exemple et cette victoire comme références pour rester sur cette dynamique et accéder à d’autres exploits pour le bien de la patrie. Enfin, les présents ont pu apprécier un documentaire réalisé par le ministère des Moudjahidines et qui a été projeté en fin de séance. Ce documentaire relate les différentes étapes qui ont mené à cette journée historique du 19 mars, il y a 49 ans déjà.

Mihoub Houcine
Samedi 19 Mars 2011 - 23:01
Lu 1745 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+