REFLEXION

Le ministre de la justice à Oran

" Il faut moderniser les nouvelles infrastructures, afin qu'ils répondent aux normes de notre génération future". C'est ce qu'à déclaré le ministre de la justice, garde des sceaux avant-hier matin, en marge de la visite d'inspection et de travail qu'il a effectué avant hier matin en compagnie d'une importante délégation.



Le ministre de la justice à Oran
Cette visite entre dans le cadre du suivi des différents projets en cours de réalisation relevant du secteur de son ministère, du fait qu'il a déjà inauguré au niveau des wilayas de Saïda et d'El Bayadh plusieurs infrastructures notamment des cours qui ont été inaugurés par M. Tayeb Belaiz. Le premier point visité au niveau de la ville d'El Bahia est celui de la pose de la première pierre du projet de réalisation d'une cour de justice dans le quartier de l'USTO. Ce nouveau projet sera lancé la fin du mois de septembre avec un délai de réalisation de 20 mois, s'étale sur une superficie de 31.300 m2 bâtie sur une surface totale de 23.000 m2. L'entreprise qui a été retenue pour la réalisation du projet est chinoise, pour un montant de 1.475.100.012.56 DA, et comprend entre autres 09 salles d'audience et de conférence, un salon d'honneur + bibliothèque + salle de réunion. Apres avoir posé la première pierre du projet, la délégation qui accompagnait le ministre s'est rendue à Bir El Djir pour s'enquérir des travaux d'avancement du centre régional des archives qui s'étend sur une superficie de 7100 m2, est composé de 5 étages, 100 bureaux, salle de conférence de 120 places pour un montant de 826 millions de dinars et dont les travaux ont été lancés en 2009 et seront achevés le mois de mars 2012. Toujours dans la même foulée, le ministre a visité le projet de réalisation de l'établissement pénitentiaire 1000 places de détention dans la commune de Bir El Djir, et comprend des ateliers pédagogiques de formation, mais accuse des retards considérables dans la réalisation pour des problèmes purement financiers. A ce sujet, le ministre n'a pas manqué de déclarer aux responsables de l'entreprise chinois réalisatrice pour accélérer les travaux d'avancement qui sont à 80%. « Le problème financier sera réglé, mais en contre partie je veux que les clés soient remises au plus tard le mois de février 2012, du fait que ledit projet a fait l'objet de deux arrêts de travaux pour des motifs purement financiers.

Medjadji.H
Vendredi 30 Septembre 2011 - 22:02
Lu 332 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+