REFLEXION

Le marché des viandes détenu à 95% par le privé



Le marché des viandes est détenu en majorité, soit 95%, par le secteur privé. Ce qui complique, selon le président du directoire de la Société de Gestion des Participations de l'Etat Productions Animales (SGP PRODA),  les opérations de régulation des prix sur le marché national. Pour parvenir à une meilleure maitrise du marché, la SGP PRODA compte renforcer l’investissement public dans cette filière avec la construction de grands complexes d’abattage, la réhabilitation des entrepôts et la reconquête du 20% du marché national. D’autre part, après l’épisode de la pomme de terre, c’est au tour des viandes rouges de faire l’actualité. A deux mois du début du mois de Ramadhan, la Fédération nationale des consommateurs (FAC), monte au créneau et dénonce une envolée spectaculaire des prix de ce produit. Selon les chiffres avancés par le président de la FAC, les prix varient entre 1400 et 1800 DA. Des chiffres récusés par la SGP PRODA, qui considère les chiffres avancés par la fédération, non fondés.

Réflexion
Mercredi 16 Mai 2012 - 10:45
Lu 187 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+