REFLEXION

Le marasme économique



Le marasme économique
 A ne rien piger pour ce qui est du monde des affaires et des rouages économiques qui  schématisent une économie malade en Algérie depuis des lustres basée que sur la rente pétrolière. En l’absence de statistiques réelles, les chiffres avancés par le gouvernement s’avèrent en fin de comptes toujours en deçà des prévisions.  Rien de concret ne confine à sa juste réalité, quand il s’agit d’anticiper sur la croissance ou sur l’inflation galopante. Quant aux institutions financières internationales, à chaque fois qu’elles s’immiscent dans les affaires économiques du pays, elles constatent et contredisent  les chiffres avancés allant en toujours en baisse de ce qui se dit par le gouvernement ou se qui se commente à l’intérieur du palais de Zighoud Youcef.  Quant au chômage avancé prétendant qu’il tourne aux alentours de 9%, la situation qui prévaut dans le pays pour ce qui est de réalité amère qui taraude les jeunes prouve le contraire, notamment chez les universitaires en quête d’un emploi. Quant aux universitaires et ils sont nombreux qui travaillent dans le cadre du DAIP, ne touchent à peine le SMIG dans un pays où le niveau de vie est devenu effroyable. Pour ce qui est de l’outil productif qui boite à l’exemple de ces  milliers d’entreprises étatiques qui ont été scellées et remplacées par les barons de l’import import. Le marasme qui touche l’appareil industriel aujourd’hui est sans égal. L’importation sauvage par  une junte d’importateurs de milliers et de milliers de containers  venus de Chine, de Taiwan et d’autres pays asiatiques, inondent le marché algérien de produits inutiles et de peu d’importance tels que le chiffon, les produits cosmétiques etc…Alors que dernièrement selon des déclarations de spécialistes, le secteur du textile qui a couté à l’Algérie des milliards en devises, reste toujours à l’abandon. C’est des centaines d’usines qui restent fermées en attente d’une politique sage et économiquement réfléchie pour faire redémarrer ce secteur qui frôlait à son temps un chiffre conséquent en matière de  taux de croissance.           

Touffik
Vendredi 19 Octobre 2012 - 23:00
Lu 183 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+