REFLEXION

Le marasme de l’espérance Mostaganem : Les derniers échos des démissions.

D’après l’interlocution qui fait rage ces derniers jours, il y’a lieu de signaler que la direction du staff technique a suivi semble-il le pas de Chérif el Ouzani vers la démission.
Donc ces responsables de la barre technique du club Mostaganémois de l’ESM viennent d’empiéter le pas sur celui de Cherif el Ouzani qui a annoncé sa démission juste après l’élimination du club en coupe d’Algérie.



L’équipe traîne le mauvais sort sur elle car comme un malheur n’arrive jamais seul, en plus de la défaite, cette semaine en coupe d’Algérie, face à une équipe qui n’avait rien d’un foudre de guerre, en l’occurrence Bordj Bouarreridj, et de surcroît par un score lourd de 4 buts à 1, l’équipe dirigeante s’est déclarée démissionnaire en suivant ainsi les décisions de l’entraîneur Cherif el Ouzani qui venait depuis si peu de temps de prendre les destinées de cette équipe. Les derniers résultats négatifs soldés par des défaites devant devant de modestes équipe de Skikda en match retour du second tour et Bordj Bouareridj en coupe, sont sans doute les principales causes ayant électrocuté la sérénité grabataire qui y régnait après la venue de Chérif el Ouzani et qui malheureusement ne s’est pas amplement durée, engendrant d’énormes critiques à son égard de la part des amoureux du club, et d’autres antagonistes qui étaient contre sa prise en charge du club au préalable et ce même après la démission de Djamel Benchadli que ce dernier s’est aussi désisté de la barre technique après avoir été pris en otage par quelques joueurs. Cette démission a nourris prématurément le désir chez Chérif el Ouzani de quitter le club de l’ESM, mais vu les échéances trop courtes de l’entame de la coupe d’Algérie a retardé sa décision en vue d’écarter tout équivoque vis-à-vis de son engagement. Malheureusement, cet entraîneur a jeté l’éponge précocement juste après la défaite par un score lourd en coupe d’Algérie, en ne pouvant supporter la situation et le désespoir de l’échec malgré tous les efforts qu’il a déployé pour faire sortir le club du marasme et lui insuffler une nouvelle dynamique. Chérif el Ouzani procédera sans doute à la rupture de son contrat et pensera sûrement à retourner au bercail, auprès du mouloudia d’Oran surtout que celle–ci a entamé par le biais de Bélimame qui insiste pour son retour au MCOran. Dans le même sens, le staff technique composé du président d’honneur en l’occurrence Mr Charef Benchenni, à qui revient l’honneur, pour la venue et la constitution du trio Saihi, Beloufa et Bourzama au sein du club Mostaganémois que même ces derniers ont été accusés par les supporteurs et les amoureux du club de ne pas avoir assumer convenablement la mission dévolue qui été placée en eux. Le même scénario s’applique en défaveur du secrétaire général en l’occurrence Mr Larbi Charef qui a préféré s’éloigner définitivement du club pour se consacrer enfin de compte à son travail personnel et se débarrasser des pressions inutiles qui ne convergent nullement en faveur du bien être du club et de sa sérénité. Les jours à venir ne seront sans doute pas sans nouvelles, alors que la situation bifurque vers le vide avec cette démission collective, et le souci majeur des joueurs qui réclament leur droit. Le retour à une situation normale, paisible et réfléchie est loin d’être à portée de main, et l’espoir de voir sitôt une équipe qui répond aux attentes des supporteurs et des passionnés relève de l’utopie. A moins que le sort nous réserve des surprises à l’avenir !

Mohammed BELDERRAR
Dimanche 8 Février 2009 - 22:45
Lu 1065 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+