REFLEXION

Le lien entre liberté d’expression et démocratie



Le lien entre liberté d’expression et démocratie

 La déclaration universelle  des droits de l’homme et des peuples indique : «  La libre communication des pensées est un des droits les plus précieux de l’homme ».

Démocratie et liberté d’expression sont deux concepts étroitement liés.  En effet, la démocratie est, dit-on, le gouvernement par la majorité qui représente le peuple. Celui-ci choisit librement ses dirigeants, des personnes qu’il juge capables de répondre à ses attentes. Il prend également toutes les décisions qui concernent son avenir. Pour ce faire, des élections sont organisées afin de recueillir l’avis ou le choix de la majorité par rapport à ses dirigeants, ses représentants et ses aspirations. En principe, le choix est réfléchi, conscient et surtout opéré de manière libre. D’où le lien entre liberté d’expression et démocratie. Dans ce contexte, toute personne a droit à la liberté d’expression, du moins dans les pays démocratiques. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières. Soit ! Qu’en est-il chez nous ? Nous Africains, arabes, Algériens. La liberté d’expression et la liberté de la presse allant de paire, elles doivent par conséquent être les choses les mieux partagées dans les Etats de droit. Ce qui n’est pas  toujours le cas dans les jeunes démocraties, telle que la notre. Aujourd’hui, le cadre de travail quotidien des journalistes est régulé par les contraintes économiques et les pressions financières. Moyens utilisés par certains cercles occultes qui repoussent ce principe fondamental, à savoir l’indépendance des médias, qui  reste  synonyme de ce salutaire quatrième pouvoir. D’ailleurs, il existe des journalistes qui n’arrivent pas à exercer leur métier de façon professionnelle. Pressions judiciaires, agressions, menaces, sont des méthodes employées pour les faire taire. Pourtant ces hommes sont au service de la population et de leur pays. Quoi de plus noble !  Les exemples sont nombreux. Ils alimentent quotidiennement les petites colonnes de nos journaux. En principe lorsque la démocratie est jeune et qu’elle se construit, alors la liberté d’expression évolue et se développe. L’ensemble est sans appel et dresse le portrait d’un corps de métier sous influence, malgré lui, alors qu’il est appelé, dans ses fondements, à critiquer, disséquer, partager, recouper les informations en prenant le temps. C’est pour ce faire que nombre d’entre eux ont choisi cette voix. Le grand allié du journaliste est le temps, me dira-t-on. Toutefois, la liberté de la presse reste une quête permanente, quête pour l’acquérir ou la consolider !


Par Amara Mohamed
Dimanche 3 Mai 2009 - 01:25
Lu 1722 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+