REFLEXION

Le jeune Abdallah, blessé par un policier à Mostaganem succombe à ses blessures

SON FRERE MADANI RECLAME JUSTICE



Le jeune Abdallah,  blessé par un policier à Mostaganem succombe à ses blessures
Hier dans l’après midi, quelques 600 ou 700 personnes,  ainsi que des autorités de la wilaya et certains élus  ont assisté à l’enterrement, qui s’est déroulé au cimetière de Sidi Benhaoua. La tension était palpable, et  Les amis et les voisins étaient tous là pour présenter leurs condoléances aux frères du défunt. Une équipe du journal  « Réflexion » accompagnée de son directeur a présenté ses condoléances aux frères du défunt .Devant le domicile du défunt, des centaines de personnes  ont manifesté leur soutien et leur sympathie à la famille de la victime. Interrogé,  sur les circonstances de la mort de son frère, M. Benyekhlef Madani, a fait savoir  qu’il respecterait la mémoire de son frère et  réclamé une enquête pour que toute la lumière soit faite par la justice, et demandé que le policier auteur de l’incident et les quatre autres  (selon sa version),  qui étaient présents au moment du drame  soient  traduit devant la justice. Selon lui, « trop de mensonges et de calomnies ont été dites et écrites et plusieurs versions et hypothèses ont été évoqués concernant les circonstances, qui ont conduit au drame et à la mort de mon frère. Dans ce même contexte, il s’est dit écœuré, par les mensonges publiés par un journal Arabophone sur les véritables circonstances de la mort de son  frère et se réserve  le droit de le poursuivre pour diffamation mensongère ». Issu d’une famille nombreuse, le défunt Abdallah,  a deux frères et 5 sœurs. Ayant eu des démêlées avec la justice dés son jeune âge Abdallah, s'est reconverti en marin pêcheur, il voulait s’en sortir comme tous les jeunes de son âge, il a  grandi orphelin de père et de mère. Par ailleurs, nous avons appris aussi que la famille du policier s’est rendue, chez la famille du défunt pour présenter ses condoléances et apaiser les esprits. D’autre part et de sources officielles   nous avons été informés, que le policier incriminé a été écroué  et ses collègues ont été suspendus en attendant les conclusions de l’enquête. Par ailleurs, le Wali attristé par ce drame, a fait savoir qu’il suivait le déroulement de cette affaire de très prés, jusqu’à ce que justice soit faite et assure la famille du défunt de son soutien. En parallèle, le chef du cabinet du wali s’est rendu au chevet de la famille du défunt,  pour leur apporter aide et réconfort dans ce drame.

Benyahia Aek
Jeudi 1 Décembre 2011 - 09:43
Lu 1554 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+