REFLEXION

Le général fabulateur



Le général fabulateur
Encore une fois. Et ça vient d’où ? De France bien sûr. Le général à la retraite François Buchwalter, attaché militaire à l’ambassade de France à Alger de 1995 à 1998, déclare devant la justice de son pays que la mort des sept moines de Tibéhirine a été causée par une bavure de l’armée algérienne.

Entendu par le juge anti-terroriste Marc Trévidic, le 25 juin 2009, le général qui a voulu certainement se faire aussi gros qu’un maréchal communiste, avait affirmé que le massacre des moines de Tibéhérine en 1996 était une « bavure » de l’armée algérienne, des déclarations hautement fantaisistes, qui relèvent du ridicule. Pourquoi le militaire français a-t-il gardé aussi longtemps son prétendu secret, et le médiatiser largement par toute la presse française? Et en quoi consiste cette réalité, si ce n’est que le général s’appuie sur de soit-disants confidences d’un de ses camarades de Saint-Cyr. Il ne serait peut-être pas l’instigateur de cette opération orchestrée contre notre armée, mais uniquement un exécutant à la solde de cette caste des « Reconvertis de la 25ème heure », qui détient tous les pouvoirs dans l’Hexagone, seule à dicter l’endroit et le moment pour révéler des absurdités pareilles. Je me permets de rappeler au général, car il semble malheureusement l’oublier, que l’armée algérienne est la seule armée au monde à avoir mené un combat sans répit depuis plus de quinze ans contre le terrorisme sous toutes ses formes, vous devriez vous en souvenir et pourtant… ! Pourquoi vous n’en dites mot ? Mieux encore. Pourquoi ne pas parler des négociations secrètes menées par la DGSE avec les GIA, sans en informer les autorités algériennes. Il est utile toutefois, de se mettre dans le contexte de l’époque, l’Algérie luttait seule contre un phénomène qui s’avèrera finalement dangereux pour toute la planète, l’armée algérienne en a tenu le coup pendant 15 ans et ce n’est pas encore terminé. C’est bien beau de parler et d’accuser gratuitement, vous délirez complètement. Dites-moi général, avez-vous une seule fois participé, à la lutte anti-terroriste, y avez-vous contribué pleinement, sur le terrain ? Je suis sûr que non. Alors de grâce, taisez-vous. M. Hervé De Charrette, l’ancien ministre des affaires étrangères doute sérieusement de votre témoignage en le qualifiant d’ « énième version ». De par votre comportement irresponsable, vous venez d’inaugurer une nouvelle crise sans précédent entre nos deux pays. Il aurait été souhaitable pour vous d’apporter votre témoignage sur les atrocités et les cruautés commises par l’armée coloniale française en Algérie à l’effet d’apaiser les tensions, sauf bien sür si vous n’en faisiez pas partie. Espérons que dans treize ans vous dénoncerez qui était derrière cette idée. Nous comptons sur vous général.

Par Amara Mohamed
Jeudi 9 Juillet 2009 - 08:08
Lu 680 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+