REFLEXION

Le gaz algérien est ambitionné par le président de l'exécutif corse



Le président de l'exécutif corse, Ange Santini, a plaidé hier vendredi pour "un raccordement au plus tôt" de la Corse au "Galsi", le gazoduc qui doit relier l'Algérie à l'Italie en passant par la Sardaigne, a constaté un correspondant de l'AFP. "Ce raccordement doit se faire au plus tôt et il y a urgence à ce que les deux centrales" thermiques corses, à Lucciana, au sud de Bastia, et au Vazzio, à la sortie d'Ajaccio, "soient reconstruites si l'on veut éviter un nouveau blackout comme l'île en a connu à l'hiver 2005", a -t-il dit. En visite à la centrale thermique d'Ajaccio, endommagée le 7 mai dernier par un incendie accidentel, Ange Santini a jugé probable que "des incidents vont se reproduire". "Cette centrale a 30 ans, elle est vétuste, comme celle de Lucciana", a-t-il souligné. Le projet de construction, à proximité d'Ajaccio, d'une nouvelle centrale qui, dans un premier temps fonctionnerait au fuel, puis, selon Edf, pourrait être reconvertie au gaz, suscite une vive opposition des riverains et des écologistes. "Le projet de centrale fonctionnant au gaz naturel semble n'être qu'un leurre pour avoir la légitimité de commencer à produire de l'électricité avec des centrales à moteurs diesel", affirme l'association A Sentinella, créée en réaction au projet.

Réflexion
Samedi 16 Mai 2009 - 00:21
Lu 443 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+