REFLEXION

Le fils de Belkhadem accusé par les internautes d’avoir giflé un opposant de l’âge de son père : info ou intox !?

Vendredi 15 juin une photographie fait son apparition sur les réseaux sociaux et qui tourne depuis en boucle sur Facebook, si l’on croit les internautes celle-ci montre le fils de Belkhadem giflant un homme âgé qui tenait une pancarte.



Le fils de Belkhadem accusé par les internautes d’avoir giflé un opposant de l’âge de son père : info ou intox !?
Toute la question est là, s’agit-il vraiment du fils du S.G du FLN d’où l’inquiétude partagée par de nombreux observateurs qui traduisent cette montée en puissance et cette récente fronde à un affront pour s'ajouter à une attitude de provocation que se soit  par le fils du Secrétaire Général du FLN Belkhadem ou par une autre personne. Si l’on croit les réseaux sociaux, ce cliché aurait été pris par un photographe anonyme, qui l’a mis en ligne sur le réseau social Facebook et depuis il est largement commenté par les internautes. Dans ce même sillage un autre cliché également mis en ligne montre la personne agressée à terre et un troisième personnage, en costume noir, s’éloigner avec la pancarte. Aussitôt ces clichés mis en ligne, c’est le tôlé général et l’indignation tout azimut d’autant plus que ceux qui soutiennent Belkhadem ont recouru à la force pour imposer celui-ci à la tête du parti, ce qui n’a pas empêché les redresseurs de monter au créneau et que  la situation au sein du FLN  est devenue explosive. Après ces nouveaux rebondissements le bras de fer qui oppose les redresseurs à Belkhadem  ne fait que commencer et pourrait prendre une toute autre tournure. Dans un autre contexte et si  l’on juge la situation et cela d’après les clichés qui circulent sur Facebook  les choses ont tendance à dépasser les limites  du fait  que le  geste est condamnable et va  à l'encontre de la raison. Cet intégrisme idéologique, selon les observateurs s'apparente de plus en plus à un comportement qui n'augure rien de bon pour le respect de la démocratie et représente une menace. Au de là des clichés qui circulent sur les réseaux sociaux des témoignages viennent contredire cependant les versions reprises par les internautes. Pour le journaliste  du quotidien L’Expression, qui a couvert les travaux du Comité Central du FLN, « un vieux d'une soixantaine d’années faisait le va-et-vient en portant une pancarte dont le contenu appelle à l’union du FLN devant l'hôtel Riadh où se tenait  la réunion du CC, pendant que les opposants à Belkhadem, nombreux à l'extérieur de l'hôtel, tentaient à plusieurs reprises de la lui arracher, tandis qu’ à l’intérieur de la salle ou étaient réunis les membres du comité central la tension était  à son comble, du fait de l’impasse totale entre redresseurs et les partisans de Belkhadem. C’est alors qu’un homme faisant partie du groupe de Kara et d’El Hadi Khaldi, s’avance vers le vieux monsieur, le gifle violemment, et qu’un autre jeune le jeta carrément par terre pour récupérer la dite pancarte avant d’être taillée en pièces. Ramzi Boudina, reporter photographe à L’Expression, était présent sur les lieux au moment de l’agression et les clichés qu’il a pris sur place lèvent encore plus le doute sur l’identité de l’agresseur et que  l’homme sur le cliché s’appellerait  Sid Ali, ce dernier aurait quelques traits de ressemblances avec l’un des fils d’Abdelaziz Belkhadem. Pour rappelle le 13 octobre 2011 lors d’une réunion tenue sur les hauteurs d’Alger par des responsables du FLN opposés à Belkhadem, Chawki le fils de ce dernier avait tenté à l’époque de perturber la réunion en brandissant des portraits de son père une scène identique à celle de ce vendredi 15 juin 2012 sauf que cette fois-ci l’on rapporte que le fils de Belkhadem n’était pas présent.

C.Djamel
Dimanche 24 Juin 2012 - 22:29
Lu 1134 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par MESSAOUDENE le 25/06/2012 09:11
BONJOUR
CELA A ÉTÉ TOUJOURS COMME CELA EN ALGERIE UN HÉRITAGE EN NE PEU CHANGER LEUR COMPORTEMENTS C'EST LA COURSE A LA CHAISE QUOIQU'IL EN SOI MÊME TUE POUR GOUVERNER EN ALGERIE SA NA RIEN D'ANORMALE POUR CERTAINS PERSONNE . ALORS QUE LES VRAIS REPRESENTENTS SONT MIS A L’ÉCART

2.Posté par HAMOU Mohamed le 25/06/2012 20:06
c'est vraie sa a été toujours comme ça mai pas a ce niveau . Je trouve que c'est malheureu qu'un partie comme le F.L.N porteur d'une grande histoire de l'algerie et l'exemple de notre générations ce comme porte comme telle .

3.Posté par Anissa le 25/06/2012 22:02
Regardez moi ces arabes, quelle honte, toujours en train de se bouffer entre eux, honteux, minable, lamentable, voilà pourquoi ils resteront toujours les derniers des derniers sur cette planète, pitoyable...

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+