REFLEXION

Le fiasco du couffin de Ramadhan à Sidi Bel Abbès : L’enquête conclut « la faute administrative »



Finalement l’inspection ordonnée par le wali pour lever le voile sur tout ce qui s’est dit à propos du couffin de Ramadhan et de sa distribution qui a été émaillée de scènes désolantes de pillage et de vandalisme fort heureusement le service d’ordre de la police a réagit en toute célérité pour éviter un scenario catastrophe. En tout et pour tout 76 couffins ont été pillés contrairement à ce qui a été annoncé entre 400 et 500 couffins a relaté l’enquête qui n’a relevé aucune forme de vol ou de détournement selon les propos du wali qui s’est exprimé en marge d’une visite qui l’a conduit dimanche dernier dans différents chantiers de la ville. Le premier magistrat de la wilaya a indiqué que l’inspection a conclut à "la faute administrative" dans la procédure d’acquisition et de la passation du marché au fournisseur .La procédure devait passer par la commission des marchés et non de la commission des affaires sociales a-t-il précisé. Or a priori toutes les procédures d’acquisition de fournitures de l’APC  passent par les commissions culturelles, environnement, travaux, patrimoine, parc et hygiène. Par ailleurs se justifie t on à la fin du mandat aucune structure de finance et comptabilité (contrôleur financier, receveur communal et cours des comptes) n’a alerté sur cette entorse à la réglementation qui en principe devrait être corrigée.                       

D M
Mercredi 1 Août 2012 - 00:21
Lu 260 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+