REFLEXION

Le droit s’arrache, ne se donne pas



Depuis la nuit des temps, l’homme se bat pour recouvrir plus de droits légaux et même illégaux à l’occasion.  C’est un perpétuel combat et cela jusqu’au jugement  dernier.  Concernant  la défense des droits  de l’homme, même ses plus fervents défenseurs qui prétendent donner des leçons  en matière de droits l’enfreignent  d’une façon outrageante car dans leur déclaration de 1789 ainsi que dans leurs ouvrages, ils se vantent de dire que la règle de droit  est  générale, abstraite et impersonnelle  et que tous les hommes sont égaux devant la loi mais il n’en ait rien de  tout cela.  Quant aux pays du Tiers Monde, cette notion de droit est très confuse bien que toute une batterie  de lois est mise en place  pour paraitre aux yeux du monde comme des gouvernants justes, mais ce n’est que de la poudre aux yeux.  Certes, nous avons des lois, mais le problème réside dans le fait que la loi produite par les hautes instances de l’Etat est atrophiée dans son fond  ainsi que dans sa forme au fur et à mesure  qu’elle arrive au niveau de la hiérarchie tant verticale qu’horizontale et donc quand elle atterrit au niveau  de la base qui doit appliquer cette loi, cette dernière est  vidée de tout  son  sens  et par la force des choses elle devient caduque et donc difficilement  applicable et là le  pauvre  citoyen  est  lésé dans son droit d’où la manifestation et la contestation qui créent  le malaise social qui peut provoquer  de graves dérapages. Mais lorsqu’un  responsable craint Dieu, il ne craint pas les hommes, par contre celui qui ne craint pas Dieu craint les hommes et tout le problème réside là.                        

Réflexion
Vendredi 27 Juillet 2012 - 23:44
Lu 374 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+