REFLEXION

Le directeur de la COOPSEM de Tizi (Mascara) nous écrit

PAS CONTENT, IL ACCUSE UN RETRAITE



Le directeur de la COOPSEM de Tizi (Mascara) nous écrit
Suite à la publication de l’article «Pour un projet non réalisé, des fellahs de Tiaret réclament leurs dus à Tizi », Monsieur Djamel Eddine Ould Kada, le Directeur de la Coopsem de Tizi, nous a téléphoné pour nous dire que l’affaire a été réglée à l’amiable avant de nous envoyer un courrier dans lequel il accuse un ex-technicien de la Coopsem aujourd’hui en retraite ,d’avoir subtilisé des documents  appartenant à la coopérative et de faire usage dans le seul but de nuire à sa personne par vengeance avec l’aide de notre correspondant, considérant ses écrits comme diffamatoires. En réponse ; Monsieur Ould Kada, nous vous informons que notre correspondant à Mascara est en possession d’une copie d’un dossier complet contenant tous les documents concernant le terrain, sujet du litige. Aussi, on vous fait savoir que notre correspondant n’a fait que son travail, celui de rapporter les faits qui sont clairs et net, relatés par les Fellahs de Tiaret à Tizi pour réclamer leurs dus. Cependant, en tout état de cause, notre correspondant n’a nullement eu l’intention délibérée de nuire à votre personne ou à quiconque d’autre. Notre correspondant est un professionnel et agit comme tel dans le respect de la déontologie journalistique loin de toute complaisance avec quiconque. De ce fait, Réflexion, vu que votre lettre est longue, a décidé d’en publier quelques extraits qui paraissent importants pour éclaircir au mieux cette affaire à nos fidèles lecteurs. Monsieur, soyez certain que Réflexion ne prendra jamais position en faveur de quiconque dans cette affaire ou dans d’autres car la neutralité de Réflexion est indiscutable et se préserve de porter des jugements  dans les conflits auxquels il est rapporteur de témoignages. Reste seulement que l’opinion publique dans toutes ces affaires tire les leçons et les conclusions qui s’imposent.                                    La Rédaction

Voici  quelques extraits de la  lettre :
 « Cet ex-technicien agit par pure vengeance à mon encontre pour la seule raison et sur sa demande d’avoir été mis à la retraite jusqu’à avancer des mensonges rapportés par votre quotidien me mettant en cause d’avoir perçu une prime de l’argent perçu du remboursement du prix du terrain sis à Takhmaret et ayant appartenu jadis à la Coopsem de Tizi .»«  la réalisation du projet a poussé les services de l’administration des domaines de Tiaret à demander la restitution du terrain de la coopérative pour utilités publiques et ce, par voie judiciaire en date du 01 janvier 2001 et ainsi faire annuler l’acte de propriété N°818 du 05 Mai 1994 par décision de la chambre administrative de la cour de Tiaret sous le N°201/01 du 16 septembre 2001 portant désignation d’un expert judiciaire en vue d’un inventaire et estimation des travaux réalisés sur le site par la Coopsem. Le montant total des travaux effectués et expertisés ont été estimés à  1.614.911,00 DA en plus de la valeur de l’assiette à 1.600.000,00 DA pour la somme globale de 3.214.911,00 DA récupérés directement par le trésor de la wilaya de Mascara en date du 13 janvier 2009 ( dont copie récépissé de versement joint en annexe) en exécution de la décision définitive N°273/04 du 19 décembre 2004, sans commentaire. Ceci dit, qu’il n’a aucune dette à devoir par la coopération à tel ou tel fellah et ce, jusqu’à preuve du contraire. »  
M  .Djamel Eddine Ould Kada, Directeur de la Coopsem de Tizi,



Réflexion
Mardi 13 Décembre 2011 - 21:54
Lu 605 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+