REFLEXION

Le directeur d’un CEM se tire une balle dans la tête à Tiaret

SIXIEME SUICIDE EN L’ESPACE D’UN MOIS

Le samedi 23 juin aux environs de 12h30, le directeur du CEM « Boualga », dénommé B.A., âgé de 57 ans et résidant à Frenda, a mis fin à ses jours en se logeant une balle dans la tête en usant de son arme de guerre.



Le directeur d’un CEM se tire une balle dans la tête à Tiaret
La victime, qui souffrait d’une grave maladie et ne pouvant supporter les atroces douleurs, a trouvé le rempart dans le suicide. La victime était un ancien militant du FLN et était estimé par la population de Frenda, qui est encore sous le choc. Pour rappel six personnes ont mis fin à leurs jours à Tiaret, en l’espace d’un mois. Le dernier en date a eu lieu le mardi 19 juin, quand  un jeune homme de 25 ans, s’est pendu à un pylône électrique, en pleine place publique. Selon des témoins oculaires, ce père de famille, venait de quitter le siège de la mairie après avoir eu un entretien avec le président d’APC lorsqu’il a escaladé un pylône électrique au sommet duquel il s’est pendu avec sa ceinture, sous le regard horrifié des passants. Un homme a tenté de secourir la victime mais a été découragé par les flammes provenant de la ligne à haute tension. Les sapeurs pompiers, appelés à la rescousse, n’ont pu que constater le décès du jeune homme. Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital de Frenda et une enquête a été ouverte par la gendarmerie nationale pour déterminer les raisons ayant poussé ce jeune père de famille à commettre son geste fatal. Le second suicide a eu lieu, quant à lui, tôt dans la matinée de ce jeudi 17 mai  lorsqu’un homme de 36 ans s’est pendu à un arbre à Mellakou, à une vingtaine de kilomètres au sud de Tiaret. Son corps a été transporté ce matin vers l’hôpital  de Tiaret aux fins d’autopsie. Deux jours auparavant, un adolescent âgé d’à peine 14 ans s’est, lui aussi, donné la mort par pendaison à Aïn El Hadid, à 70 km au sud de Tiaret. Trois autres hommes, âgés de 27, 34 et 57 ans ont mis fin à leurs jours les 10, 11 et 12 mai dernier. Le premier a ingurgité une bouteille d’acide à l’intérieur de son domicile, avant de rendre l’âme une heure plus tard à l’hôpital de  Mahdia, tandis que le deuxième est décédé après avoir avalé des comprimés de barbituriques. Le troisième homme, un sexagénaire originaire de la ville de Relizane, a été retrouvé mort, pendu à un arbre, près de Guertoufa, au nord de la wilaya. Des enquêtes ont été ouvertes par les services de sécurité pour tenter de déterminer les causes qui ont poussé ces victimes à commettre leur geste désespéré. 
                               

Abdelkader Berrebiha
Samedi 23 Juin 2012 - 21:44
Lu 970 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par Belkacem de Canada le 24/06/2012 04:31
Frenda mon ami Berrebiha a besoin d'un plan Marshall pour s'en sortir de sa situation misérable

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+