REFLEXION

Le dilemme des automobilistes…



Trois mois, six mois, neuf mois, douze mois, quinze mois, dix huit mois, vingt et un mois… trop, c’est trop. A chaque fois que le nouveau propriétaire d’un véhicule se présente pour récupérer sa carte grise, on lui appose un renouvellement de trois mois sur le récépissé. Les motifs, c’est toujours la même rengaine, le certificat de conformité n’est pas arrivé, le dossier est introuvable etc… C’est la pagaille notamment au service des cartes grises de la wilaya d’Oran. Le laisser aller, l’arrogance des agents, le silence des responsables, y règnent en maitres. Alors, qu’elle est la solution, quand on vous annonce que vous êtes à votre sixième prolongation, et que la loi ne permet plus de prolonger la validité du récépissé. C’est absurde et aberrant. Aucune conscience professionnelle, tout ce qu’on peut rencontrer dans ce service ce n’est qu’hypocrisie et mensonges, au même titre que le service d’état civil de la mairie d’Oran, où l’anarchie s’y est installée dans la durée.

. .
Mercredi 24 Novembre 2010 - 17:56
Lu 354 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+