REFLEXION

Le contrat des praticiens cubains ne sera pas renouvelé à Bechar

Les ophtalmologues et autres praticiens de la santé cubains exerçant dans les hôpitaux d’ophtalmologie dont le contrat est arrivé à terme vont partir et ne seront pas remplacés par leurs compatriotes, d’ici 2015. C’est du moins le bruit qui court à travers la ville de Bechar, ces derniers jours et beaucoup de Bécharis déplorent une telle décision, jugée irréfléchie, compte tenu du manque de spécialistes dont souffrent les hôpitaux du sud du pays, par rapport à ceux du nord.



Malgré des mesures incitatives instituées par les pouvoirs publics pour motiver les praticiens nationaux à venir exercer dans les wilayas du sud dans le cadre du service civil, peu de spécialistes ont répondu à cet appel. Ces derniers semblent préférer exercer dans les villes côtières, où il fait bon vivre. Et les patients continuent de souffrir du manque de spécialistes dans certaines pathologies. Aussi, l’immobilisme et  l’absence de volonté des responsables en charge de ce secteur au niveau local demeurent l’une des causes des maux qui rongent les différentes structures sanitaires. Le mécontentement des malades hospitalisés, pris souvent en otage, des suites des multiplications des vagues de protestations et des grèves à répétition qui sont observées tantôt par des médecins tantôt par des paramédicaux, pour faire passer leurs messages, et autres revendications à leur tutelle, étant donné que les problèmes soulevés dépassent souvent la compétence et le cadre local, perturbent complètement la prise en charge des patients et aggrave leur état de santé.  Il n’en demeure pas moins que ces secteurs souffrent toujours d’un déficit dans divers domaines d’équipement sanitaire et d’appareillage, nous a fait savoir un groupe de médecins de l’hôpital Tourabi Boudjemaa de la ville. Et d’ajouter : « Comment cela fait-il que les responsables centraux, auraient décidé de ne plus renouveler les contrats des spécialistes cubains exerçant dans les hôpitaux d’ophtalmologie dans les wilayas du sud ? » En effet selon certains cadres du secteur de la santé de la wilaya, cette décision aurait été prise en marge des dernières assises de la santé tenues récemment à Alger. Pourtant, il n’est un secret pour personne que les praticiens et ophtalmologues cubains jouent un rôle très important dans ce domaine sérieux de la santé, dont les résultats sur le terrain sont jugés satisfaisants par les patients et par leurs familles. La polyclinique algéro-cubaine dont la mise en service a été faite il y a juste deux années et demi est une parfaite illustration d’un bon rendement médical que les praticiens cubains ne cessent de prodiguer aux malades, dont l’afflux des quatre coins du pays des patients est visible. Selon un groupe de patients : le train assurant la ligne Oran-Bechar est quotidiennement bandé de monde à destination de la capitale de la Saoura, dont la plupart des voyageurs font ce déplacement pour des soins ophtalmologiques réputés de qualité et gratuitement. Et de poursuivre, même les interventions chirurgicales,  ces praticiens cubains les font avec une grande maîtrise et avec un taux de réussite de cent pour cent et le patient ne dépense pas le moindre sous. C’est dire que la coopération Algéro-cubaine dans ce domaine de la santé et à l’instar d’autres domaines n’est pas un vain mot, des résultats tangibles sont enregistrés. Il est à signaler que ce genre d’hôpitaux d’ophtalmologie réalisés dans le cadre de la coopération Algèro-cubaine sont au nombre de quatre seulement à travers tout le territoire national, notamment dans les wilayas de Ouargla, Sétif, Djelfa et Bechar.  Un protocole d’accord a été même signé entre les deux parties, qui constitue un avenant de la convention  cadre,  signée entre l’Algérie et Cuba, en juin 2009, porte sur  le renforcement de la coopération entre les deux pays notamment dans  les aspects de la santé maternelle et infantile et l’élargissement des activités de la mission médicale cubaine dans cinq wilayas du pays, notamment celles du Sud ainsi que la cession à la partie algérienne la propriété des équipements médicaux mais aussi la gestion des établissements hospitaliers spécialisés en ophtalmologie des hôpitaux Cubains. Il est à rappeler aussi que cette  mesure vient renforcer les efforts consentis par la tutelle pour améliorer la prise en charge des malades, à la faveur des réformes engagées par le secteur qui opère  sa mue.                                    

Fendaoui Hadj
Lundi 23 Juin 2014 - 11:04
Lu 690 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+