REFLEXION

Le climat de tension persiste au bidonville “Tifus” - Mostaganem

LA GUERRE DES CLANS

Avant-hier en fin d’après-midi, une grande bagarre a opposé deux camps du bidonville. D’après un témoin sur place, cette bagarre intervient à cause justement de cette liste des 75 premières familles, qui devront être relogées dans les jours à venir, chacun veut partir le premier car les conditions de vie se sont dégradées tellement depuis quelques temps



Le climat de tension persiste au bidonville “Tifus” - Mostaganem
Un autre témoin déclare que ce sont les habitants des tentes, qui ont ouvert les hostilités en venant provoquer ceux des baraques car le conflit est ancien, il dure depuis des semaines. Les uns accusent les seconds de favoritisme et de vouloir faire avant eux. D’autres affirment que beaucoup de familles venants des wilayas limitrophes profitent de cette situation pour bénéficier de logements et justement, un comité du quartier a décidé de prendre le taureau par les cornes et de faire une tournée nocturne afin de dégager une liste de vrais démunis, cette démarche a dérangé beaucoup et a créé cette tension. Un des citoyens, nous a juré, qu’il a reçu des menaces de mort et qu’un soir des inconnus ont frappé à sa porte mais en sortant il n’a trouvé personne. Depuis, il a peur pour sa famille et ne veut pas porter plainte car dit-il, je risque d’envenimer la situation, pour lui, le plus important est de fuir cet endroit qui est devenu infernal. Ainsi, on croit savoir que les antagonistes ont même brandit des armes blanches et heureusement que l’un des deux camps a cédé, ils ont pris la fuite. Les services de sécurité ont tout de même intervenus pour calmer les esprits et la situation n’a heureusement pas dégénéré. Malgré que le problème soit résolu, certains continuent à semer la zizanie,  pourquoi ?  Le climat de tension persiste et il faudrait agir au plus vite pour éviter que cela n’intervienne une autre fois. Jamais un bidonville n’a fait parler de lui de cette manière et n’a été à l’origine d’autant de problèmes,  même le fameux bidonville de « brarikkabtane ».

Mihoub
Mercredi 23 Novembre 2011 - 10:31
Lu 612 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+