REFLEXION

Le cheikh de la Zaouia Alaouia déclare à Réflexion : L’Algérie ‘’bi kheir’’

L’homme qui parcourt le monde depuis de nombreuses années pour transmettre l’enseignement traditionnel du soufisme, Cheikh Khaled Bentounès, le messager de la paix, écrivain, pédagogue, conférencier, qui disait toujours « si l’Islam est un corps, le soufisme en est le cœur, on y réapprend à goûter la saveur de la spiritualité dans le silence de l’instant » . Cheikh Khaled Bentounes, nous livre ses vœux à l’occasion de l’aïd el kébir.





Ce fut en marge de la cérémonie de vœux au cabinet du wali, où nous l’avons croisé qu’il a eu l’amabilité d’accorder à notre quotidien « Réflexion » quelques minutes, en exclusivité.
 « D’abord, je salue toutes les familles de nos concitoyens et à l’occasion de la cérémonie de cette fête de l’aïd el adha, je leur présente mes vœux sincères », a-t-il déclaré d’emblée, et de continuer  pour  annoncer que le 21 septembre 2016, au siège de la fondation  Djanatu al-Arif aura lieu une cérémonie de remise du Prix Emir Abdelkader, pour la promotion du « Vivre ensemble et de la coexistence pacifique, en Méditerranée et dans le Monde ». M. Bentounès nous dira « qu’il espère que cet évènement sera une autre fête à caractère mondial national mais aussi, une autre fête pour  nous  et notre chère Mostaganem », c’est ce qu’il a déclaré en substance. Il  poursuivra en disant que « les mostaganémois sont invités à participer à cette cérémonie, comme étant un de leur devoir de s’impliquer et prouver que notre pays est bien vivant et qu’il est connu mondialement ». Notre cheikh Khaled Bentounès qui est toujours soucieux des  grandes valeurs, insiste pour souligner que « nos citoyens ont le devoir  d’œuvrer et d’agir dans le sens de la préservation de cette culture spirituelle qui nous a été léguée par notre valeureux Emir et ses dignes successeurs. Notre culture spirituelle, doit rester bien vivante et être gardée avec assurance pour nos enfants et je vous le redis que notre Algérie, est palpitante avec toutes ses capacités à prendre en charge sa propre défense.  Je n’oublierais pas de transmettre sincèrement l’expression de mes respects et considérations à son excellence, Monsieur le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika ceci, en lui souhaitant une bonne santé et beaucoup d’autres succès pour la paix et la stabilité de notre pays. ‘’J’adresse aussi  toute ma considération et mes meilleurs sentiments à tous ces hommes et femmes, de l’Etat qui sont engagés directement ou indirectement à faire de notre pays, l’Algérie, un pays qui vit dans l’honneur, la dignité’’, a-t-il indiqué. Avant d’ajouter : ‘’Je salue tous ces gens qui font le bon travail dans les secteurs socio-économiques, culturels et éducatifs pour que nos jeunes de la génération montante puissent trouver un pays qui est bien meilleur de celui que nous avons connus, nous. Ils auront  à trouver une Algérie  dans toute sa dignité et son respect’’. Et le cheikh Khaled de conclure avec le mot de la fin en disant  qu’il est nécessaire de préserver cette unité fraternelle qui nous réunit, tous autant que nous sommes. ‘’Nous avons eu un immense privilège à rencontrer cet homme emblématique qui va promouvoir l’œuvre spirituelle de l’Emir Abdelkader par une cérémonie de remise de prix en son hommage, le 21 Septembre 2016, sous la présidence d’éminentes personnalités internationales et ce serait un honneur pour les Algériens et pour les Mostaganémois’’. Rendez-vous donc est pris au siège de « Djanatu el Arif », sise à « Debdaba » (vallée des jardins), face à la Direction des Services Agricoles de la wilaya.
 

Younes
Mercredi 14 Septembre 2016 - 17:53
Lu 971 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+