REFLEXION

Le chanteur de Led Zeppelin raconte la corruption des gendarmes marocains



Il n’y a pas que les petites gens qui sont confrontées à la corruption au Maroc. Le célèbre chanteur du groupe Led Zeppelin, Robert Plant, en a fait les frais en mai dernier avec les gendarmes marocains. Il en raconte les détails à un journal anglais. Le 14 mai dernier, alors qu’il se trouvait au Maroc, le chanteur est arrêté par la gendarmerie marocaine sur une autoroute. Objet de l’infraction : un excès de vitesse qui est passible au Maroc d’une amende de 500 dirhams en plus d’un retrait de points sur le permis. L’homme est invité par les gendarmes à rester dans sa voiture et attendre. Après plusieurs minutes d’attente, l’un des gendarmes qui se trouvait à l’intérieur de la fourgonnette l’appelle. S’ensuit une discussion que le chanteur qualifie de « dialogues qui se répètent quotidiennement dans les souks quand il faut acheter des babouches ou autres produits » sauf que là c’est entre des hommes censés faire respecter la loi et un citoyen presque lambda.     

(Source : Bladi.net)
Dimanche 3 Août 2014 - 19:00
Lu 447 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+