REFLEXION

Le chantage comme monnaie d’échange



Le chantage comme monnaie d’échange
On aura tout vu et tout entendu de notre temps, mais exercer du chantage en utilisant sa fonction est non seulement débile mais réprimé par la loi. Selon des informations dignes de foi, un receveur intercommunal dans la wilaya de Mostaganem, aurait refusé de débloquer l’argent accordé par l’APC aux différentes sections sportives de la commune, pour des raisons officiellement mystérieuses puisqu’il n’en existe pas. Mais certaines indiscrétions font état d’un chantage et de pressions exercées par ce fonctionnaire sur les responsables de la commune, pour qu’ils accordent certains privilèges à son frère entrepreneur en lui accordant des projets. Il veut marchander sur dos de la commune, du sport en général et du contribuable. Et dire qu’il existe encore ce genre d’énergumènes au sein de l’administration publique.

Réflexion
Lundi 23 Mai 2011 - 11:42
Lu 425 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+