REFLEXION

Le calvaire de la famille Lashab à Tighennif

Lashab hamidou qui vit avec sa famille dans des conditions très difficiles voire déplorables dans un taudis qui est la cause de la maladie de sa femme et de ses trois enfants, est allé exposer son problème au chef de la Daïra de Tighennif



Le calvaire de la famille Lashab à Tighennif
Et à sa grande et désagréable surprise, il  retourna ébahi par la réponse de ce responsable de daïra qui ne trouva  rien à lui dire que « même si le toit de cette maison vous tombe sur la tête vous n’aurez pas un logement » et allez y vous plaindre à qui veut vous entendre » disait l’intéressé et c’est justement ce qui nous amène à se poser la question sur le comportement du chef de la daïra à l’égard d’un citoyen qui vit dans des conditions très difficiles avec ses enfants. Logis dans un hangar en tôle ondulée loué à prix fort dans  un douar, puisqu’il  a été chassé de la ville où il vivait également en locataire, juste devant la porte une fosse sceptique qui dégage à longueur de journée des odeurs nauséabondes, qui vont vers la cuisine, une cuisine en fortune bien sur et un  abri sans la moindre commodité. Lashab a été contraint d’aller visiter le psychiatre juste après  son audience avec le chef de la daïra qui lui a fait entendre de tous les maux disait il.  Une famille qui vit dans des conditions déplorables pendant que des prétendants élus  déboursent des centaines de millions pour être tête de liste et parmi eux figure des présidents d’APC, ces derniers, ont-ils remplis leurs missions convenablement pour prétendre aller plus loin ? On dit non, ces messieurs cherchent  leurs intérêts personnels et n’ont jamais pensé au citoyen et ne penseront jamais au pays ni au citoyen. Cette famille sans revenu, vit ou plus tôt survie grâce aux grandes quantités de médicaments qu’elle consomme, tous les membres de la famille sont malades certificats médicaux à l’appui, chacun souffre d’un mal et tous ces maux leurs ont été causés par l’insalubrité, le froid, la chaleur que dégage les lieux où ils cohabitent avec les taupes et les différents reptiles et autres insectes. Ce citoyen ne demande qu’un logis où il peut abriter ses progénitures.

B.Boufaden
Samedi 14 Avril 2012 - 10:58
Lu 466 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+