REFLEXION

Le bourreau d’Annaba devant les assises de Skikda

IL A TUE DE SANG-FROID 17 PERSONNES DONT UNE FEMME



Le bourreau d’Annaba devant les assises de Skikda
Un tueur en série, âgé de 31 ans, répondant aux initiales  A.A.A, comparaîtra de nouveau devant le tribunal  criminel  de Skikda, accusé d'avoir délibérément tué  17 personnes  dont une femme divorcée, mère de trois enfants à Annaba. L’inculpé AAA, âgé de 31 ans résidant à la wilaya de Mila a manifesté son refus avant-hier de se présenter à la justice à cause de la défense chargée par sa famille,   qui s’est abstenue de se charger de sa défense. Ce cas de figure a exhorté le tribunal de reporter le procès du mis en cause, qui est poursuivi pour plusieurs meurtres.  Les tenants et les aboutissants  du premier assassin  retracent  l’histoire  étrange et inimaginable  d’un personnage hors paire,  tueur en série et  assoiffé de sang humain que l’histoire reteindra  pour longtemps en Algérie.  Afin de supprimer ses proies,  l’assassin  s’associe  toujours  avec un associé  en louant une parcelle de terre agricole. Une fois mis en confiance son associé, le mis en cause s’acharne contre celui-ci,  le tue et fait disparaitre son corps. Les investigations n’ont jamais pu déterminer les lieux macabres ou étaient ensevelis les cadavres à l’exception d’une femme que l’assassin l’avait  balancée au fond d’un puits et qui était le facteur déclencheur  pour son identification et son interpellation. C’est grâce à une enquête approfondie diligentée  par les services de sécurité  qu’elle a aboutie  à  appréhender  le sanguinaire qui a tué sept personnes avant de comparaitre devant la justice qui le condamna à mort. Pour ce qui est de AAA, ce fameux tueur en série qui détient tous les records en Algérie en assassinant 17 personnes parmi elles une femme divorcée et mère de trois enfants résidant  à Hai bouhamra à sidi salem Annaba. Les 17 victimes ont été assassinées entre 1999 et 2005, dernière année fatidique  où les services de sécurité de Skikda ont réussi à épingler l‘assassin au mois de mai plus exactement alors qu’il se trouvait à la gare routière en possession d’une arme à feu de calibre 7,65. Passé aux aveux pendant son audition, le meurtrier déclare que le pistolet appartient à un terroriste. Le meurtrier à travers ses pérégrinations, il a assassiné trois autres jeunes les accusant d’avoir effectué leur service national.   A Azzaba, au douar Boutaib,  Il égorgea encore une femme, un agent communal et un appelé réserviste.  Le procès de ce meurtrier notoire sera attendu avec impatience en fin de cette session criminelle, en cours, après qu’il a été reporté pour les causes citées supra.                        

G.A.
Mercredi 6 Juin 2012 - 10:53
Lu 987 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par belkacem le 07/06/2012 08:55
merci pour nos agents qui ont mis fin a ce sanginaire et nous demandons a monsieur le président de la république de le faire tué devant tous les habitans de annaba merci

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+