REFLEXION

Le black out total à l’APC d’El Tarf : La commune d’El Asfour et El kala sur une poudrière



Le black out et le blocus sont devenus désormais deux vertus inconditionnelles, qui se sont accaparés corps et ame de nos élus, pour démontrer de l’incapacité à gerer les affaires du peuple. La coéxistence entre nos élus des différentes formations politique est une philosophie qui reste loin d’etre comprise, et appliquée sur le terrain en vue de prioriser les intérets du citoyen avant les siens.

Cette frénésie se propage dangereusement, si elle ne touche pas toutes les APC, à l’exemple de l’assemblée communale d’el Tarf qui croule sous un immense différent entre élus, et le premier perdant reste incontestablement le citoyen, qui voit avorter le processus de développement local depuis plus de 10 mois, depuis le début de la crise qui fut éclatée l’APC d’el Asfour pour se propager à l’APC d’el Kala pour aboutir enfin de compte au retrait de confiance de son maire. Cette situation conflictuelle est devenue un phénomène notoire à l’assemblée populaire communale de Tarf, qui a germé depuis l’assemblée précedente. Cet état de fait, à engendré des comportements néfastes et des considérations infantiles, résultant des retards considérables dans tous les domaines, causant un grand préjudice que seul le citoyen subisse sa facture.

La situation générale qui prévaut actuellement à la commune d’el Asfour, n’est pas prete de connaître un dénouement, car la situation s’empire de pis en mal. L’accumulation des problèmes, dans cette commune dont vit une population qui avoisine les 10.000 ames, ne font qu’exaspérer le pauvre citoyen, sous un silence de plomb des autorités de la wilaya, aussi bien pour ce qui est de la commune de Besbes qui a failli dans sa mission de gestion, une réalité connue par tous les habitants de cette localité. En conséquence, cette situation néfaste qui a trop perduré, a avorté d’innombrables opportunités pour que ces pauvres citoyens puissent régler leurs différents problèmes dont ils se débattent depuis logtemps. L’absence de développement local dans ces localités est très perceptible, l’état des routes et des trottoirs est lamentable. Les canalisations des eaux usées sont archaiques. L’absence d’eau potable se fait énormément sentir. Il est à noter aussi l’absence de strucures sanitaires et sportives conformes, quant aux constructions illicites parsemées cà et là sont innombrables et pretent à confusion. Devant cette situation dégradante, les citoyens de la commune d’el Asfour ont adressé une petition avec quelques 3000 signatures aux responsables élus de la wilaya ou il ont sollicité le retour du président élu de la commune à la tete de la présidence du conseil communal, et éxpliquent que cette confusion est le fruit de faux problèmes qui ont été fomentés pour des considérations personnelles. La patience a des limites, ajoutent-ils ces citoyens qui interpellent les autorités de la wilaya à intervenir pour dénouer cette crise, qui touche aussi la commune d’el Kala qui vivote dans les memes problèmes des autres communes, surtout après le retrait de confiance du maire par les 8 membres élus, à cause de sa monopolisation des prises de décisions .

La commune d’elKala avec ses 35000 habitants, est une zone touristique très importante, relevant du chef lieu de la wilaya d’el Tarf, notamment avec l’approche de la saison éstivale, connaitra sans doute beaucoup de retard, à cause de tous ces problèmes dont voguent nos assemblées communales. Le défi reste incommensurable, vu le grand retard qu’a connu cette ville dans le développement touristique à l’instar des uatres wilayas limitrophes.


Réflexion
Mardi 19 Mai 2009 - 10:38
Lu 335 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par abdelkader le 29/06/2012 21:57
hanifi radia n6044799

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+