REFLEXION

Le bien a pour tombeau l’ingratitude



Il y a des services si grands qu’on ne peut les payer que par l’ingratitude. Le bien a pour tombeau l’ingratitude humaine. Il n’y a qu’un seul vice dont on ne voit personne se vanter, c’est l’ingratitude. « L’ingratitude nous ferait-elle oublier le bonheur, l’immense bonheur et la joie de savoir que l’Algérie était qualifiée à la Coupe du monde 2010 ? Bien entendu, certains me rétorqueraient que cela ne justifie pas l’élimination de l’Algérie sans que les Verts aient marqué le moindre but. Il est certes permis de rêver mais faut-il oublier qu’au départ, l’ambition était une qualification à la coupe d’Afrique ? Serions-nous, donc, si ingrats au point d’être oublieux de l’état comateux dans lequel était plongé le football algérien ? Nous venons ou «revenons» de loin, très loin même. Et cette équipe sélectionnée par M. Rabah Saâdane nous procurera de la joie. Ne la jugeons pas sur cet événement ponctuel qu’est la Coupe du monde 2010. Car, s’il est vrai que le football n’est pas une science exacte, l’on ne pouvait au nom de la lucidité croire que les Verts se qualifieraient pour le second tour. Non pas qu’ils n’en avaient pas les capacités, mais ils ont eu à vivre en Afrique du Sud une expérience fort enrichissante pour l’avenir dont il faudra impérativement et rapidement tirer les leçons qui s’imposent. Les Verts n’ont pas perdu. Ils se sont frottés à de grandes équipes et ils en tireront profit. L’ambition est une excellente chose lorsqu’on a les moyens de la réaliser. L’équipe des Verts est jeune, pleine de ressources.. Que M. Saâdane parte ou reste et quoi qu’on puisse lui reprocher, il y a lieu de reconnaître qu’il laissera à son successeur une équipe performante qui peut et qui pourra. A ce dernier, évidemment, de rectifier le tir (ou les tirs) avant 2014. Cette équipe qui est sortie dignement, qui a forcé le respect du monde entier, n’a absolument pas à rougir. Quelle débâcle et quelle honte ! Les Verts et tous les Algériens peuvent être fiers Non, les Verts n’ont pas perdu. Alors, de grâce, pas d’ingratitude. N’oublions jamais les images de fête grandiose à travers tout le territoire le soir du 18 novembre 2009 et les jours qui ont suivi. Notre équipe a besoin de notre soutien, de notre gratitude. La sagesse doit nous amener à redire aux Verts : «Merci les Verts» et à très bientôt.

Bendaouadji.N
Mercredi 7 Juillet 2010 - 00:01
Lu 683 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+