REFLEXION

Le Tramway d’Oran ne sera pas prêt avant 2014

« Le Tramway d’Oran ne sera prêt avant 2014 ». C’est ce que nous a affirmé une source officielle relevant de l’Entreprise Métro d’Alger (l’EMA), maitre d’ouvrage de ce méga projet, qui a transformé la ville d’Oran en un chantier à ciel ouvert, et qui ne cesse de causer des désagréments aux automobilistes et aux piétons, sans oublier les habitants sur les axes de l’itinéraire de ce moyen de transport en cours de réalisation.



En effet, et selon notre même interlocuteur, il était prévu que le tramway soit réceptionné en décembre dernier, avant qu’une période supplémentaire ne soit ajoutée, pour qu’il soit définitivement réceptionné en février dernier, mais voilà que nous sommes au mois de mars, et ce sont quelques 50% des travaux qui sont achevés. En ce qui concerne les raisons de ce grand retard, notre source de l’EMA, que nous avons rencontré sur le chantier, nous a précisé qu’il y avait mille et une raison, à commencer par les obstacles rencontrés par l’entreprise espagnole Tram Nour, chargée de la réalisation de ce projet. « Il ne faut pas négliger le fait que la ville d’Oran est construite sur un fleuve, un obstacle qui a pris beaucoup de temps avant qu’il ne soit réglé » nous dira notre interlocuteur, sans nous donner beaucoup d’explication. Mais, le fait qu’il nous ait donné cette information, cela veut dire qu’au début du projet, il y avait un danger que le tramway circule à Oran, sachant qu’à n’importe quel moment, ce fleuve, inactif depuis des centaines d’années, pouvait reprendre  son activité normale. Questionné sur ce qui a été fait pour écarter le danger, le représentant de l’EMA nous a précisé que les futurs usagers du tramway, de la ligne Place d’Armes-Es Sénia ne courront aucun danger. Un autre important obstacle n’est pas à négliger, celui des galeries souterraines, que nous avons déjà évoqué dans l’une de nos précédentes éditions. Par ailleurs, et selon notre même interlocuteur, les déviations des réseaux d’Alimentation en Eau Potable (AEP), d’Assainissement, des câbles téléphoniques et électriques, sont elles aussi des plus importantes raisons qui ont causé le retard flagrant de la réception de ce grand projet. « Parfois, les directions d’Algérie Telecom, la SONELGAZ ou encore la SEOR a du mal a trouvé comment faire pour effectuer les déviations de leurs réseaux, ce qui fait ralentir la tendance des travaux du Tramway » nous dira notre interlocuteur à ce propos. Et en ce qui concerne la dernière importante raison du retard, il s’agit des nouvelles extensions programmées à la dernière minute par les responsables de la wilaya d’Oran, dont le wali, et ceux du ministère des transports, surtout celles du centre-ville d’Oran, comme la nouvelle extension qui a été programmée au niveau du boulevard Emir Abdelkader, en plein cœur d’Oran. « Les routes sont étroites et les réseaux relevant de la SEOR sont défectueux » nous déclarera notre même source. D’un autre côté, d’autres causes viennent s’ajouter pour provoquer un retard flagrant dans la réception du Tramway, à savoir les intempéries, et surtout les vols du matériel par des groupes de malfaiteurs. Pour leur part, les automobilistes ont du mal à retrouver leurs chemins au milieu des routes coupées à la circulation et des travaux du Tramway, tout comme les piétons qui sont obligés de faire des grands détours pour arriver à leurs lieux de travail, ou à leurs destinations. A quand la réception de ce projet ?

A.Yzidi
Jeudi 15 Mars 2012 - 10:13
Lu 1889 fois
Oran
               Partager Partager


1.Posté par mechkour hafid le 06/04/2012 23:39
salam .je veut bien svp travaille comme conducteur svp ou bien outr chose .merci

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+