REFLEXION

Le Sahara Occidental dans l’oubli



Le Sahara Occidental dans l’oubli
Comment faire en sorte que l’application des résolutions onusiennes soit impérative pour une sortie de l’impasse dans la crise sahraouie ? Les deux parties liées au conflit seront invitées à tout recommencer, en oubliant qu’il était question d’un référendum ; en oubliant qu’une guerre avait déjà éclaté entre elles, que des centaines de prisonniers marocains avaient été unilatéralement relâchés par le Polisario, que les familles sahraouies ont vécu sous les tentes trente-six années durant et que, actuellement, les populations arabes exigent des changements, y compris au changement. Redémarrer de zéro, mais avec la vue sur le mur de dunes de sable érigé par les forces armées royales pour s’isoler du point de vue sécuritaire des combattants du Polisario. Le SG de l’ONU semble perdu à chaque fois qu’il s’agit des Palestiniens et des Sahraouis, car il sait à l’avance qu’il ne va pas disposer des moyens de faire appliquer toutes les résolutions onusiennes ou celles du Conseil de sécurité.

Réflexion
Vendredi 22 Avril 2011 - 10:55
Lu 325 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+