REFLEXION

Le Ramadhan et la flambée des prix à Relizane



A l'instar des autres villes du pays,  Relizane et comme à l’accoutumée, quelques marchands de fruits et légumes profitent des occasions pour s’enrichir sur le dos des petites bourses sans crainte de Dieu en ce mois sacré et devant l’indifférence de tout le monde. Ainsi, un petit tour au marché Graba de Relizane connue par l’appellation de « marché noir » nous avons constaté hier une flambée vertigineuse des prix en l’espace de 48h  où par exemple le prix d’un kilo de citron de mauvaise qualité est passé de 30 da à 250 da, la carotte de 30 da à 120 da, les navets de 40 da à 150 da, courgettes de 20 da à 70 da, salades de 30 da à 80 da, , les oignons de 15 da à 30 da, haricots secs rouge  de 160 da à 250 da, les betteraves de 30 da à 70da, les bananes de 110 da à 180 da, un kilo de poulet de 220 da à 350 da, même le prix d'une bouteille de limonade a connu une flambée. Pour les fruits, n’en parlant  pas, car ils ne seront jamais à la portée même d’un fonctionnaire ou d’un couple qui travaille. Ces nouveaux prix imposés indument sont appelés à augmenter davantage durant ce mois de Ramadhan selon un marchand sur place. Les citoyens qui sont venus se ravitailler étaient sur les nerfs et hors de leurs états.             

Ahmed.B
Vendredi 20 Juillet 2012 - 23:58
Lu 287 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+