REFLEXION

Le Professeur Abderrahmane Mebtoul sera reçu le 19 Juin 2014, à la Présidence de la République

DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS NATIONALES SUR LA REVISION CONSTITUTIONNELLE :



Ayant convenu d’un commun accord, je serai reçu le 19 juin 2014 à 16h par Mr Ahmed OUYAHIA, Ministre d’État, Directeur de cabinet de la Présidence de la République. Fidèles à mon action depuis trois décennies, à la fois en tant que praticien de l’économie  et intellectuel, je soumettrai mes propositions en trois langues,  arabe- française et anglaise, en deux parties, le volet politique et le volet économique (environ 30 pages avec les annexes) , qui sera suivi de la langue Amazigh. Au lendemain de l’audience je diffuserai intégralement le document à la presse nationale et internationale. Sans entrer dans les détails voici quelques  unes de mes propositions largement détaillées par  ailleurs.
1.-  J’insisterai  particulièrement  sur le  développement des LIBERTÉS, politiques, économiques, sociales  et culturelles (dont les médias)  l’implication de la jeunesse et la promotion réelle   de la femme à la gestion de la Cité.  Les objectifs stratégiques doivent être l’alternance au pouvoir, par  la  refondation de l’État algérien  conciliant la modernité et son authenticité, l’efficacité économique et une profonde justice sociale,  de redonner  la confiance actuellement brisée entre l’État et les citoyens grâce au   dialogue fécond et productif.   Tout pouvoir  a besoin d’une opposition forte organisée  avec des propositions productives pour se corriger, devant l’associer dans les  grandes décisions qui engagent l’avenir du pays.   Une loi n'est qu'une loi fusse-t-elle la Constitution, devant être sous-tendu par une nette volonté politique de réformes structurelles. Dans ce cadre, afin d’éviter tout monologue  tant de la part du pouvoir que de l’opposition, préjudiciable à l’avenir du pays,  je suggérerai au préalable, qu’avant la  révision  constitutionnelle qui doit être amendée  par référendum, une grande conférence nationale puisse se tenir  avant la fin de l'année 2014 où pouvoir et opposition aplanissent  leurs divergences en vue de propositions constructives.
2.- Afin d’éviter toute déstabilisation de l’Algérie  qui aurait des incidences au niveau de toute la  région, je préconiserai  l’approfondissement des réformes à tous les  niveaux grâce au dialogue permanent  politique, social et économique de tous les acteurs sans exclusive, devant être sous-tendu par  la bonne gouvernance, l’État de Droit par la lutte contre la bureaucratie paralysante, une justice véritablement indépendante. À ce titre il s’agira de criminaliser la corruption dans la future constitution, étant contre toute amnistie fiscale générale qui provoquerait une révolte sociale, devant laisser la justice trancher en toute indépendance. La  corruption malheureusement  socialisée  est  une atteinte  à la sécurité nationale  impliquant  pour son atténuation  une  totale transparence de l’utilisation des deniers publics (dépense publique-rente de Sonatrach-réserves de change),  l’unification des institutions   de contrôles, indépendants de l’exécutif , et donner de larges prérogatives à la  Cour des Comptes, dont je fus par  le passé haut magistrat et directeur général des études économiques,  parallèlement au contrôle parlementaire et à  la  société civile.
3.- Afin de s’adapter aux nouvelles mutations tant mondiales que locales, éviter les débats stériles, qui engendrent un changement perpétuel de cadre juridique facteur de démobilisation de tout investisseur,  la clarification du  rôle futur de l’État dans le développement économique et social en tant que régulateur stratégique,  et social s’impose. Je proposerai donc  de  codifier  la propriété privée comme droit inaliénable,  l’économie de marché concurrentielle à finalité sociale, loin de tout monopole,   comme processus irréversible,  mettre l’entreprise privée locale et internationale  et  publique, sur le même pied d’égalité. Facteur d’adaptation à la mondialisation, intimement lié à la politique étrangère, il s’agira de codifier  l’intégration de l’Algérie au sein de la  région maghrébine,  euro-méditerranéenne, de l’Afrique,  continent à enjeux multiples,  comme processus stratégique.
4.- Enfin,  comme impératif  stratégique, la mise en place d’une transition énergétique reposant sur un Mix énergétique, toute action  devant avoir l’aval  du Conseil National de l’Énergie et du Conseil de Sécurité et s’engager  à  un large débat national concernant le futur énergétique 2015/2030 qui engage la sécurité nationale, l’objectif stratégique étant de passer d’une économie de rente à une économie de marché concurrentielles à finalité sociale  Il s’agira  d’adapter à ces exigences la règle des 49/51% par son assouplissement à travers un  nouveau Code des Investissements et des marchés publics, renforcer l'autonomie de la Banque d'Algérie garante de la stabilité de la monnaie, amender la loi sur la monnaie et le crédit afin de favoriser les fonds souverains, revoir le fonctionnement du système financier, la finalité  étant  de promouvoir une  économie productive hors-hydrocarbures dans le cadre des valeurs internationales.
En résumé,   face aux enjeux géostratégiques, pour le devenir de l’Algérie, la région euro-africaine et euro-méditerranéenne,  devant connaître d’importants bouleversements horizon 2020 s'imposent des stratégies d'adaptation nécessitant un minimum de consensus, qui ne saurait signifier unanimisme, signe évident de la décadence de toute société. L’opposition est l’Opposition et le Pouvoir est le Pouvoir. Personne n’a le monopole du nationalisme, notre  seul but en commun, étant  les intérêts supérieurs de l’Algérie.                    

A. Mebtoul
Mardi 17 Juin 2014 - 10:51
Lu 322 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+