REFLEXION

Le P/APC de Sidi Chahmi dans une mauvaise posture

« Le P/APC de la commune de Sidi Chahmi, Kacha Saïd, est dans une très mauvaise posture ». C’est ce que nous a déclaré une source officielle relevant de la wilaya d’Oran, qui nous a précisé que les dernières chutes de pluie qui se sont abattues sur la wilaya d’Oran, ces derniers jours, ont démontré le bricolage qu’a fait, durant ses deux mandats, le maire de cette commune, qui relève de la daïra d’Es Sénia.



En effet, et selon des sources officielles relevant de la protection civile, leurs unités sont encore installées au niveau de cette commune, dans le but de débarrasser la petite ville des eaux pluviales stagnées dans cette commune. Depuis plus d’une semaine, les sapeurs pompiers essayent de faire leur maximum pour dégager les eaux des routes et chemins de Sidi Chahmi, mais ils se heurtent toujours à un seul et unique obstacle, à savoir le défaut des conduits d’évacuation des eaux pluviales. « A chaque fois qu’on absorbe les eaux avec nos camions et pompes, et qu’on les évacue vers d’autres sites, l’eau revient et se réinstalle sur les routes. On se retrouve dans un cercle vicieux » nous affirme l’un des sapeurs pompiers. Depuis 10 ans, la commune de Sidi Chahmi n’a pas changé. Les mêmes problèmes sont toujours enregistrés, et tout le monde, y compris les responsables de la wilaya d’Oran, se demandent ce qu’a fait Kacha Saïd pour sa commune durant ses deux mandats. Il s’est, finalement, avéré que le notable n’a fait que construire un terrain combiné, et a procédé à l’attribution des marchés de bitumage et d’éclairage public à des entreprises qui ont fait de très mauvais travaux, sans qu’il ne les sanctionne ou qu’il ne fasse de suivi sur les travaux. Les dernières chutes de pluie ont été fatales pour le P/APC de Sidi Chahmi. L’opération d’absorption des eaux pluviales stagnées dans les routes et les chemins de la commune continue toujours, et cela depuis la semaine dernière, au moment où les recherches sur d’éventuelles autres victimes n’ont pas cessé, nous précise une source auprès de la protection civile. Il est à signaler que la pluie a, dans la commune de Sidi Chahmi, fait, la semaine dernière, un mort par noyade, un jeune homme de 26 ans qui a eu une crise d’épilepsie.  

A.Yzidi
Mardi 6 Décembre 2011 - 10:13
Lu 1936 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+