REFLEXION

Le P/APC de Bethioua et le trésorier général sous contrôle judiciaire

Le trésorier général en compagnie de son complice le P/APC, qui activaient avec la complicité de l’ex maire suspendu par le wali d’Oran ont été mis sous contrôle judiciaire par le premier magistrat instructeur du tribunal près la daira d’Es Sénia pour différentes affaires de dilapidation de deniers publics, abus d’autorité et surfacturation des bons de commandes estimaient à 478 milliards de centimes.



Il est reproché au trésorier général le règlement des factures des fournisseurs avec des prix exorbitants (surfacturation si l’on prend l’exemple d’un seul article à l’image du fameux bon de commande des postes électriques qui relève de la compétence des services de l’entreprise de la Sonelgaz qui sont qualifiés de justifier la qualité de ces équipements s'ils sont bons ou de mauvaise qualité ,malheureusement l’ex P/APC a jugé utile de charger des courtiers avec la complicité  de ses proches collaborateurs pour commander ces équipements auprès des importateurs de L’Est moyennant les prix forts, puisque ces postes électriques sont fixés à 225 millions de centimes l’unité, ont été facturés et réglés par le trésorier général au prix fort de 375 millions l’unité et qui dit  mieux. La liste des produits et équipements est tellement longue qu’on ne peut pas les citer  tous,  mais le hic  c’est la complicité de quelques élus indélicats qui activent toujours au niveau de cette importante et riche commune gazière, qui lors du conseil de l’élaboration et  l’adoption du C.A  (Compte Administratif de l’exercice 2009/2010) ont refusés catégoriquement de signer  le CA mais après des négociations émanant de l’ex P/APC qui leur a promis une rançon en guise d’avance de 60 millions de centimes ,06 élus indélicats parmi les neuf élus pour ne pas citer encore leur nom sur les neuf membres que comptent cette municipalité ,ont fini par accepter l’offre du maire corrompu pour signer de nouveau le CA. Le deuxième cas de l’adjoint du trésorier général est celui du règlement du bon de commande des copies des extraits d’actes  de naissance qui ont été commandés auprès de  l’imprimeur Bouricha de la wilaya de Mostaganem pour un montant de 178 millions de centimes ,  qui a été payé par l’adjoint du trésorier, monsieur Hamadi Tewfik. Devant ces agissements néfastes de corruption et de dilapidation de deniers publics, le wali d’Oran a demandé l’ouverture d’une enquête qui fut  diligentée par les éléments de la brigade de la BEF de  la wilaya d’Oran chargée de l’enquête ont découvert le pot aux roses des multiples transactions scabreuses qui ont secoué cette municipalité avec la complicité des élus indélicats qui n’ont pas assouvi leur faim, veulent s’enrichir davantage sur le dos de l’Etat.

Medjadji H
Jeudi 19 Janvier 2012 - 15:34
Lu 340 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+