REFLEXION

Le Haut Conseil Islamique réprouve : Cheikh Bentounes est allé trop loin, l’étoile de David symbolise le sionisme



Le Haut Conseil Islamique réprouve : Cheikh Bentounes est allé trop loin, l’étoile de David symbolise le sionisme
« Il est inacceptable, voire indécent de lier l’étoile de David qui symbolise actuellement le sionisme à l’Emir Abdelkader, considéré comme le fondateur de l’Etat Algérien, connaissant parfaitement l’hostilité prônée par le sionisme envers l’Islam ». Ces vieilles iconographies ne devraient pas être publiées.
Le haut conseil islamique joint sa voix à celle de l’association des Oulémas musulmans en dénonçant les images qui figurent dans l’ouvrage sur le centenaire du Cheikh El-Alawi représentant le prophète (QSSSL), des prophètes et des messages de Dieu. Le HCI aurait émis le vœu de voir disparaitre ces images. Beaucoup de lecteurs ont désapprouvé certaine images contenues dans le livre qui sont, une représentation du prophète (QSSL). Cheikh Bentounes est allé trop loin, dans ouvrage, il est tenu d’ôter les images ou de trouver un moyen de les effacer. C’est absurde et inacceptable. Le communiqué fait état sur le fait que « l’ouvrage en question renferme des textes laissant comprendre une unification de toutes les religions et c’est là une thèse bizarre qui n’a aucun lien avec l’Islam qui ne pourrait-être revendiquée du fait des différends qui caractérisent les relations entres ces religions, le communiqué ajoute par ailleurs que l’Islam prône le dialogue des religions de manière à respecter l’autre, l’égalité des interlocuteurs, en tenant compte des spécificités de chaque religion » L’Islam est clair à ce sujet dans le verset qui dit : « Vous avez votre religion et j’ai la mienne ». Au sujet de l’étoile de David (QSSL) qui entoure la photographie de l’Emir Abdelkader, il est complètement inacceptable, souligne le communiqué, de la lier à cette éminente personnalité nationale, car l’étoile est devenue symbole du sionisme connu pour son irrespect et son hostilité envers l’Islam, ces images anciennes sous forme de miniatures et d’images populaires sont loin d’être fiables. Certaines images sont osées. Les savants de l’Islam dans la majorité du monde musulman ont désapprouvé ce fait ». a dénoncé encore le HCI par la vois de son porte parole, rompant ainsi avec sa réserve qu’on lui connait. Et comme pour apaiser les esprits, Cheikh Bentounes, qui rappelons-le réside à l’étranger, en Europe, et ne vient en Algérie que pour assister aux colloques et autres cérémonies organisée par la zaouia El-Alawia, a répondu en marge d’ailleurs du colloque international qui se déroule à Mostaganem que : « Cette polémique ne devait pas avoir lieu et je ne cherche pas à porter atteinte à l’image du prophète Mohamed (QSSL), il a précisé que ces iconographies existent partout ». Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

L’ouvrage écrit par le cheikh de la Tariqa Alawiya crée la polémique en Algérie


Un ouvrage écrit par le cheikh de la Tariqa Alawiya, Khaled Bentounès, suscite depuis quelques jours la controverse en Algérie à rapporté TSA. Intitulé, « Soufisme, l'héritage commun », l'ouvrage est porteur d'images attribuées par l'auteur au prophète Mohamed (Que le salut soit sur lui), à ses compagnons et à Adam, le Père de l'humanité. Une représentation qui a provoqué la colère de l'Association des Oulémas musulmans et du Haut conseil islamique (HCI) qui sont montés au créneau pour dénoncer le livre en demandant à son auteur de retirer les images représentants le Prophète Mohamed (QSSL). Dans un communiqué de presse, le HCI a appelé Cheikh Bentounès « à ôter les images qui ont suscité la controverse où, à défaut, les masquer par quelque autre procédé pour apaiser la situation et régler ce problème monté de toutes pièces ».

« Ces images anciennes sous forme de miniatures et d'images populaires sont loin d'être fiables. Certaines images sont osées. Les savants de l'islam dans la majorité du monde musulman ont désapprouvé ce fait », a dénoncé le HCI rompant ainsi avec sa réserve habituelle. L'institution de Cheikh Bouamrane est allée plus loin en qualifiant d'étrange une thèse contenue dans l'ouvrage de Khaled Bentounès évoquant une unification de toutes les religions. « C'est-là une thèse qui n'a aucun lien avec l'islam et qui ne peut être appliquée au vu des différends qui caractérisent les relations entre ces religions (...) l'islam prône le dialogue des religions de manière sereine et sur la base du respect mutuel et des spécificités de chaque religion », a relevé le HCI qui s'est élevé également contre l'entourage, dans le même livre, de la photographie de l'Emir Abdelkader, considéré comme le fondateur de l'Etat algérien, par l'étoile de David. « Cette étoile est devenue symbole du sionisme connu pour son hostilité envers l'islam », a ajouté le HCI.
« Cette polémique ne devait pas avoir lieu et je ne cherche pas à porter atteinte à l'image du prophète Mohamed (QSSL), a répondu Cheikh Bentounès en marge d'un colloque international sur le centenaire de la Tariqa Alawiya qui se tient à Mostaganem. Il a précisé que ces images sont en réalité « de vieilles iconographies qui existent partout ». « Ce ne sont pas des caricatures danoises », a-t-il indiqué en s'attaquant ouvertement au courant salafiste. Si le ministère des Affaires Religieuses garde le silence sur cette polémique, il n'existe aucune décision d'interdiction ou de censure du livre en question. Mais les explications du cheikh de la Tariqa Alawiya qui affirme être un descendant du Prophète Mohamed (QSSL) n'ont pas convaincu l'Association des Oulémas musulmans et le HCI.

. .
Mardi 28 Juillet 2009 - 08:00
Lu 3507 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+