REFLEXION

Le Consul Général de France dément les déclarations de M. Michel Lévêque



Le Consul Général de France dément les déclarations de M. Michel Lévêque
Le Consul Général de France à Alger ainsi que le médecin du personnel militaire du Consulat, en service lors de l’assassinat des sept moines de Tibhirine en 2006, ont nié que le médecin de l’Ambassade de France avait donné une date précise de l’assassinat de ces moines. Le Consul Général de France et le médecin de l’Ambassade sont revenus au moment où ils avaient reconnu ce qui restait des dépouilles des sept moines, assassinés et mutilés par un groupe terroriste, qui avait à sa tête Zitouni, émir du GIA, groupe islamique armé. Ces derniers ont démenti certains détails survenus dans la note de deux pages datée du 2 juin 1996, adressée par l’ex Ambassadeur de France, M. Michel Lévêque à sa hiérarchie, le 2 juin 1996, pour faire part des constatations faites par le médecin de la gendarmerie de l’ambassade qui l’avait accompagné.

. .
Lundi 13 Septembre 2010 - 00:01
Lu 492 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+