REFLEXION

Le CNT et l’imaginaire arsenalchimique de Kadhafi



Voilà maintenant un mois que le colonel Kadhafi est introuvable et les combattants révolutionnaires libyens, les Thouwars, n’ont toujours pas réussi à prendre le contrôle des bastions de Syrte et de Bani Walid, où ils rencontrent une résistance farouche, dont on ne pouvait se douter, pourtant, étant donné que le Conseil national de transition, qui est devenu maintenant l’autorité ‘’légitime’’ en Libye, avait fixé un ultimatum aux partisans de l’ancien homme fort de Tripoli, ce qui leur a donné encore plus de latitude pour se préparer aux combats qui s’annonçaient alors, une préméditation combinée pour diminuer le nombre des ‘’combattants bleus’’ . Du coup, après plus d’une semaine de combats, et malgré l’appui aérien fourni par les avions de Sarkozy, les Thouwars ont annoncé une pause dans leurs opérations autour de Syrte et de Bani Walid, afin de se « réorganiser ». Cependant, la situation semble évoluer plus favorablement dans le sud de la Libye puisque, selon le CNT, les Thouwars y ont pris le contrôle de l’un des derniers bastions des forces loyales au colonel Kadhafi, à savoir l’oasis de Djoufra, dans le Sahara, situé à 700 km au sud de Tripoli.« L’ensemble du secteur de Djoufra a été libéré » a indiqué un porte-parole du CNT, à des journalistes présents à Misrata. « Il y avait un dépôt d’armes chimiques et désormais, il est sous la garde de nos combattants » a-t-il précisé. Bravo. Quand Kadhafi a rompu son isolement international après avoir abandonné son programme nucléaire militaire, il avait pris l’engagement de détruire ses stocks d’armes chimiques, constitués par du gaz moutarde (ypérite). Selon notre investigation auprès de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), il restait encore 11,25 tonnes à neutraliser avant les évènements qui ont précipité la chute du colonel Kadhafi. C’est donc ce stock qu’aurait été vraisemblablement découvert par les Thouwars à Djoufra. Par ailleurs, et pour évoquer l’action menée dans le cadre de l’opération Harmattan, au cours de ces 7 derniers jours, l’aviation française a réalisé quasiment le même nombre de sorties aériennes par rapport à la semaine précédente, avec 96 missions d’attaque au sol, 31 de reconnaissance, 7 de contrôle aérien et 9 de ravitaillement en vol. Le groupe aéromobile de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT), embarqué maintenant à bord du BPC Mistral, qui vient de relever le BPC Tonnerre, n’a pas pris part aux opérations pour la deuxième semaine consécutive. Les appareils de l’armée de l’Air ont détruit une vingtaine d’objectifs, tous situés à Syrte, Bani Walid et Sheba. On bombarde les terres arabes sous le silence de la Ligue Arabe, une organisation complice de l’OTAN. Le complot ne s’arrête pas, il continue dans ses feuilletons tant que les –Mohamed- dorment toujours !

Ibn Khaldoun
Lundi 26 Septembre 2011 - 23:17
Lu 314 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+