REFLEXION

Le BAC, un pont vers l’inconnu ?!



Aujourd’hui dimanche 7 juin 2015, commencent officiellement les examens du Baccalauréat à l’échelle nationale et ce jusqu’au 11 du mois. L’heure de vérité qu’attendaient les milliers de candidats depuis le début de l’année scolaire actuelle. Un grand moment de l’histoire des jeunes élèves qui se retrouvent seuls face à la copie blanche et les énoncés des sujets. La bonne préparation la jouera au stress et à l’intuition du moment. Les épreuves du baccalauréat marquent la fin définitive du parcours de l’apprenant à l’école, car le succès lui permettra de se diriger directement vers un nouveau palier, autrement dit celui des études supérieures, visant à décrocher un diplôme dans une spécialité bien déterminée afin d’entamer, tôt ou tard une carrière professionnelle, ce qui peut faire du Baccalauréat la clef de l’avenir. C’est ce que disent toutes les déclarations officielles. Mais à regarder de plus près le topo de cette épreuve cruciale qui se trouve à la croisée des « paliers » scolaires, l’on a matière à réfléchir sur le futur des candidats quel que soit leur sort (admis ou non), puisque même la réussite n’est pas une garantie d’une vie en rose !  De l’autre côté, c’est un pont vers l’inconnu ce BAC dans notre pays, car comment peut-on expliquer le phénomène de ‘’non admission’’ de centaines de candidats qui échouent à l’examen du bac ?, dont selon des chiffres avancés, les statistiques pourraient se situer autour de 30% de ces candidats malheureux qui abandonnent leurs études pour intégrer la société à la recherche d’un avenir incertain ! Voilà que les fins d’années arrivent, et c’est l’instant décisif et l’heure  est au bilan. Des parents mécontents des résultats disent que ces échecs sont dus à la médiocrité de l’enseignement, d’autres, particulièrement  les gens du métier s’accusent mutuellement, et c’est à partir de là, que dans ce milieu éducatif qu’enfin des professionnels prennent conscience et s’interrogent sur la nécessité de reconstruire sur des bases nouvelles cet enseignement qui est l’avenir tout en étant le pilier principal du pays.

A.S.M
Samedi 6 Juin 2015 - 19:21
Lu 137 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+