REFLEXION

Le 5 juillet 1962 : voilà le cinquante et unième anniversaire

Demain, les Algériens célébreront en ce 05 juillet 20I3 le 51éme anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. Une fête nationale qui d’années en années perd de sa célébrité et de son charme , et ce comparativement aux années précédentes , ou organisateurs et citoyens confondus étaient tous mobilisés en cette occasion pour fêter avec joie et dans la gaité cette journée spéciale en se remémorant tous les martyrs morts pour l’Algérie, l’hymne national était diffusé quelques jours avant la fête et maintenant on a l’impression que cette nouvelle génération accorde peu d’importance et d’ intérêt à ce genre d’événement .



Le 5 juillet 1962 : voilà le cinquante et unième anniversaire
Alors pourquoi ce désintéressement ? car il doit bien y avoir une explication  à cela, surtout  quand on réalise que cette date a mis fin à une colonisation qui a duré 132 ans et ce après beaucoup  de sacrifices , et une guerre  sans merci opposant des algériens bien déterminés à mourir pour la liberté  et l’honneur contre des français irresponsables  voulant rester coute que coute dans un pays qui ne leur appartenait pas , quitte à tuer leurs propres enfants pour une cause injustifiée . Ce n’est pas uniquement  qu’en pareille occasion  qu’ on doit avoir une pensée et rendre un grand hommage à ces hommes qui ont fait l’histoire au péril de leurs vies , ces moudjahidines  qui ont répondu présents  à l’appel de la révolution  en abandonnant tout leurs biens les plus sacrés  «  épouses , parents, enfants , capital » sans pour autant savoir ce que l’avenir  leur réservera , et maintenant on a l’impression qu’avec le temps les gens ne s y ’intéressent plus et que la date du 05 juillet n’est qu’un fait divers, un jour qui n’a rien de particulier , une journée de repos  chômée et payée  et c’est tout .L’histoire  de notre pays n’est pas une légende  mais une réalité , alors pour que ces grands combattants ne soient pas oubliés, il faut faire passer le message et sensibiliser cette génération montante qui doit être impliquée elle aussi , car en fin de compte  c’est pour elle  et pour  qu’elle vive dans la dignité et la liberté que ces valeureux guerriers sont tombés au champ d’honneur en sacrifiant tout  et en se battant contre l’injustice. Il faut que tout le monde s’y mette et en particulier les historiens qui sont les premiers responsables à écrire l’histoire en sensibilisant  les autorités concernés  afin de donner une importance capitale et  un sens à ce genre de  fêtes  nationales qui célèbrent des événements uniques et qui nous rappellent  à chaque instant que les algériens ont du payer un prix fort pour leur indépendance.           

B. Adda
Mercredi 3 Juillet 2013 - 22:00
Lu 353 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+