REFLEXION

La santé, un secteur malade à Mascara

Les citoyens de la wilaya de Mascara pointent d’un doigt accusateur certains hôpitaux, les accusant de mauvaise prise en charge du malade et surtout les services des urgences.



La santé, un secteur malade à Mascara
Le représentant du directeur de la santé de la wilaya, M.Walid Kouider disait de son côté «  la wilaya de Mascara est l’une des meilleures wilayas du pays en matière de santé avec ses 1777 lits, 32 polycliniques, 178 salles de soins, 18 maternités rurales avec 136 lits, 5 centres de traitement de maladies contagieuses (tuberculose) 38 USD (centres scolaires), 1 centre de transfusion sanguine, 5 postes de transfusion sanguine (banques de sang) 1 laboratoire. Ceci donne 1 lit pour 383 habitants alors que la moyenne nationale est de 1 lit pour 5OO habitants. La wilaya compte également 26O médecins spécialistes dont 163 pour le secteur public, 596 médecins généralistes dont 484 pour le secteur public, 179 chirurgiens dentistes dont 116 au niveau du secteur public, 2585 paramédicaux. La moyenne de la wilaya par rapport à la moyenne nationale en effectifs est de :  3.185 habitants pour 1 médecin spécialiste, la moyenne nationale donne 1 médecin spécialiste pour 2.165 habitants, 1 médecin généraliste pour 1.39O habitants, la moyenne nationale est de 755 habitants pour un médecin, concernant les dentistes, la moyenne de la wilaya est de 4.628 habitants pour un dentiste, la moyenne nationale est de  1 dentiste pour  2.515 habitants, les pharmaciens présentent une moyenne de 1 pharmacien pour 4.654 habitants, la moyenne nationale donne 1 pharmacien pour 6.853 habitants, les paramédicaux sont de 324 paramédicaux pour un habitant, la moyenne nationale est de 296 habitants pour un paramédical.
Un Scanner qui fait parler de lui.
A propos du Scanner qui se trouve en panne depuis son installation, le chef de service voulait rendre la santé à l’ère de la pierre en disant, ce scanner n’est pas nécessaire, on a l’habitude de travailler sans scanner, et puis disait -il, si on fait nos comptes cet engin est déjà amorti au vu des services qu’il a rendu au secteur, c’est pourquoi, les pannes sont répétées et la pièce introuvable en Algérie, il faut la chercher en Allemagne, la question qui se pose,  pourquoi seul le scanner du secteur public qui  tombe en panne ? Par contre ceux du privé marchent à merveille. Le chef de service parle de l’achat d’autres  scanners qui seront achetés sur la  nouvelle gamme dite 16 coupes pour être affectés vers Sig  et Mascara. Les infirmiers du secteur public orientent les malades vers les laboratoires privés. Le même problème se pose au niveau du laboratoire du secteur public pour le manque de produits indispensables aux analyses, le secteur privé possède en surplus et les infirmiers du public orientent les malades vers les laboratoires privés pour faire leurs analyses.

Les rénaux veulent du parfait
Concernant les rénaux qui ont posé le problème de l’insalubrité dans le centre de Mascara et la saleté des draps et des matelas, le chef de service  disait que cette maladie n’est pas facile à gérer, les appareils sont disponibles malgré que certains datent de plusieurs années, les services fonctionnent normalement et les malades sont en réalité dans le besoin d’organes pour une éventuelle greffe. M.Walid a soulevé d’autre part le manque de spécialistes, Mascara disait- il manque de cardiologues, de néphrologues, de biologistes. Tighennif manque de gynécologues, d’ophtalmologues, même le scanner manque de radiologues spécialisés. L’orateur parlait d’un autre côté des projets pour la wilaya.

 Mascara aura-t-elle un hôpital aux normes nationales ?
Dans ce cadre, la wilaya a bénéficié d’un hôpital  de proximité de 6O lits implanté à Oued El Abtal, un centre de Poly toxicomanie, un hôpital régional d’Orthopédie à Bouhanifia pour 12O lits,  2 maternités, l’une à Mascara et l’autre à Zahana, 2 polycliniques  à Ain Fares et Tizi, 1  centre d’urgences pour la ville de Sig qui répond aux normes internationales. Ces projets demeurent en cours de réalisation, par contre une demande pour 16 salles de soins et des hôpitaux pour Mascara et Tighennif demeure en cours d’étude au niveau central. Sachant que la wilaya compte 03 hôpitaux en préfabriqué au niveau de Mascara-Tighennif et Ghriss qui ont déjà fait l’objet de plusieurs aménagements mais qui se trouvent dans un état qui nécessite leur démolition vu que la durée de vie est largement dépassée et que le personnel et les citoyens posent déjà le problème de l’amiante malgré que ces structures ont fait l’objet d’une visite d’une commission qui a validé leur durée de vie de plus de trois ans.

B.Boufaden
Jeudi 24 Novembre 2011 - 14:53
Lu 686 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+