REFLEXION

La santé publique menacée par les eaux usées dans les caves des immeubles à Ain Témouchent



Un grand nombre de locataires résidant dans certaines cités populaires notamment celle des 40 logements « DahnouneBouhadjar  « , se plaignent journellement de la présence des eaux usées dans les caves des blocs des bâtiments  où se vivent plusieurs essaims de moustiques qui se multiplient d’un jour à un autre ,nuisant à leur santé et celle de leurs enfants en bas âge . Les caves qui nécessitent une grande opération d’entretien et qui tarde à se réaliser, nonobstant moult doléances par les locataires aux services compétents qui ne semblent donner aucune importance à la solution du calvaire qui  fait souffrir les habitants et leurs familles. Cet état de fait déplorable  s’est alourdi par les grandes chaleurs  de l’été durant lequel les habitants et leurs familles de la cité subissent des maladies cutanées causées par les morsures des moustiques, leur contraignant  de passer la nuit blanche. La stagnation de l’eau ne menace non pas la santé des habitants mais aussi leur sécurité car elle risque au fil des jours de dégrader  la fondation des bâtiments. L’état dégradant des rues, l’odeur nauséabonde dégagée par les caves, la défectuosité de l’éclairage publique et la présence des déchets et des détritus à l’entrée de la cité, font l’objet de commentaires acerbes par ces habitants qui s’interrogent sur le retard  dans la prise de décision tendant à solutionner cette situation pénalisante par les responsables locaux concernés.         

B.Abdelgheffar
Mercredi 3 Juillet 2013 - 10:39
Lu 78 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+