REFLEXION

La salle « Cheikh Hamada »tombe en ruine



L’unique salle des fête de Mostaganem gérée par l’auguste assemblée populaire communale se trouve dans un état de délabrement des plus révoltants lorsque l’on sait qu’elle est prisée par tous les utilisateurs de par sa proximité du centre de la ville et qui reçoit à longueur d’année un public nombreux et des personnalités. Une scène grinçante à chaque mouvement, et placée sur des tréteaux en bois pouvant rompre à tout moment, des rideaux acoustiques censés harmoniser le son, sont jaunis par le temps et lacérés à certains endroits laissant entrevoir un mur lézardé, des chaises en bois fixées à même le sol qui vous agressent l’arrière-train et vous donnent le torticolis au plus résistant des spectateurs, un éclairage des plus défectueux. Tel est le piteux état constaté par l’ensemble des mostaganemois de la salle des fêtes qui porte le nom de l’illustre artiste du bédouin mondialement connu sous le pseudonyme de « Cheikh Hamada »,qui mérite un peu plus de considération ,alors à quand la rénovation de ce trésor abandonné qui a vu défilé tant d’artistes de renom sur cette scène qui risque de disparaitre ,si son oubli délibéré persiste…

B. Cherifi
Mardi 11 Mai 2010 - 11:11
Lu 581 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+