REFLEXION

La rentrée scolaire 2011-2012 : Une rentrée sous la menace des grèves à Mostaganem

Finalement, le personnel de l’éducation, tous corps confondus, semble prendre en otage les élèves qui ne cherchent qu’à s’instruire et s’armer de savoir. Cette nouvelle année scolaire parait ne point échapper aux menaces de la grève, les intendants brandissent ce recours alarmant et tiennent à passer à l’action en ce premier jour, les professeurs temporisent et attendent la réponse de la tutelle à leurs revendications …Les parents font face au règlement de sales et lourdes factures en fournitures scolaires et les élèves s’inquiètent de ce flot de rumeurs sur l’année scolaire, qui les démoralisent déjà… !



La rentrée scolaire 2011-2012 : Une rentrée sous  la menace des grèves à Mostaganem
Aujourd’hui, quelques 17.403 élèves, tous cycles confondus, reprendront tôt le matin le chemin vers les établissements scolaires après de longues vacances d’été, ils seront 89.098 écoliers à occuper les bancs du cycle primaire, avec 15.127 nouveaux inscrits, 60.179 à regagner les classes du cycle moyen et 22.126 à prendre les sièges au sein des lycées de la wilaya. Quant aux lieux d’études, ils seront 418 écoles primaires qui ont reçu de légères « toilettes » au cours de l’été, consistant en quelques coups de pinceaux, de revêtement en bitume de quelques cours et la dotation en réservoirs d’eaux pour les écoles en milieu rural où l’eau ne coule pas encore à flots, 04 nouveaux groupes scolaires de 06 classes chacun au sein des communes de Mansourah, de Hassi Mamèche, de Kheir Eddine et de Touahria, et 20 autres nouvelles classes bâties dans le cadre de l’extension d’écoles. Les établissements scolaires du moyen et du secondaire seront au nombre de 104 pour les collèges et 37 pour les lycées à offrir leurs bancs aux élèves venant de tous les coins de la wilaya. Cette nouvelle année scolaire que le ministère de tutelle tient à placer sous le signe du renouveau scolaire, avec l’introduction d’un allègement des programmes et d’une réduction du volume horaire pour le cycle primaire, risque fort d’être perturbée par les menaces de grèves, dont l’une vient des intendants qui brandissent cette alternative pour le premier jour de la rentrée, et que le reste des syndicats autonomes de l’éducation n’hésitent pas à y recourir pour la satisfaction de leurs doléances restées en instance. Dans ce contexte, le passage des délégués locaux du CNAPEST de Mostaganem au siège du journal, qui ont mis l’accent sur ce sujet comme dernier recours au non satisfaction de leur revendication légitime ; la nouvelle réclamation des professeurs de l’enseignement secondaire et technique porte sur la révision du statut particulier du professeur et une augmentation du pourcentage du régime indemnitaire. Ces derniers se sentent lésés comparativement aux autres corps de la fonction publique, par rapport à l’attribution de nouveaux salaires, leur syndicat vient d’émettre toute une série de propositions pour l’amélioration du statut particulier et du régime indemnitaire au ministère de tutelle qui va étudier le dossier de ces nouvelles revendications. En attendant, les professeurs ont été priés par leur syndicat de temporiser avant l’engagement de toute forme de protestation. Quant aux parents, ils font face à l’achat de fournitures scolaires, encore plus chères que l’année antérieure, et prient pour que l’année scolaire sera indemne de ces grèves cycliques qui paralysent le cursus scolaire d’année en année.

Mohamed El Amine
Dimanche 11 Septembre 2011 - 09:55
Lu 767 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+