REFLEXION

La recrudescence du crime et du grand banditisme à Mostaganem. Trois crimes en l’espace d’une seule nuit

Mostaganem vit au rythme de la recrudescence du crime et du grand banditisme en ce mois sacré de piété et de rahma, en l’espace d’une nuit horrible, l’on a enregistré pas moins de trois actes criminels ayant coûté la vis à des ciitoyens. Du quartier populaire de Tigditt, à Sidi-Lakhdar en passant par le douar Hessainia dans la commune de Mesra. Toutes pour des histoires banales. Qu’on le veuille ou pas le crime et le grand banditisme prennent des proportions alarmantes dans la wilaya de Mostaganem.



La recrudescence du crime et du grand banditisme à Mostaganem. Trois crimes en l’espace d’une seule nuit
Un jeune homme a été tué à coups de coûteau à Mostaganem

Le quartier populaire de Tigditt, a été le théâtre d’une nouvelle tragédie en ce mois de piété et de rahma, avant-hier soir. Un jeune de 26 ans répondant aux initiales S.B, a été battu et poignardé à mort par deux frères et leur oncle..

En effet, c’est aux environs de 22 heures que le drame a eu lieu, à proximité du cinéma Cinélux de Tigditt. La victime, Sana Benaoumeur, âgé à peine de 24 ans, ne se doutait guère du sort qui allait lui être réservé en cette soirée ramadhanesque. Mourir tout simplement, mourir et de quelle manière et pour quelle raison ? A cette heure-çi, il devrait être chez lui peut-être, mais comme tout bon musulman, le jeune Benaoumeur a quitté le domicile familial après un bon repas pris avec les siens dans une chaleur conviviale, pour aller rejoindre les copains, siroter un thé ou un café au salon du coin comme d’habitude. Mais ce soir-là, le jeune Benaoumeur ne se doutait nullement que c’était le soir du départ éternel. Longeant le grand boulevard de Tigditt, il était 22 heures, et à hauteur de l’ancien cinéma Cinélux, il a été surpris par trois jeunes qui lui barraient la route, il s’agissait des deux frères MT.A, âgé de 23 ans, MT.C, âgé de 29 ans et de leur jeune oncle M.TM, âgé de 27 ans. Une altercation s’en suit entre la victime et les trois jeunes résidant le même quartier que lui. Pour des raisons inconnues que seule l’enquête dévoilera, ils se sont acharnés sur le jeune S. Benaoumeur, en le rouant de coups de poings et de pied et comme ceci ne suffisait pas, l’un des deux frères lui pointa un coûteau carrément au thorax et l’autre le lui enfonça à l’arrière du cou. Un coup de coûteau en pleine poitrine,a été fatal et a eu raison de la victime aux services des urgences de Kharrouba, elle n’a pu revenir à la vie, elle a succombé à ses graves blessures. Rappelons que les auteurs de cet acte horrible , ont été immédiatement arrêtés par les élements de la police judiciaire relevant de la 2eme sûreté urbaine. En deux semaines, les services de sécurité ont enregistré déjà trois crimes à Mostaganem, un phénomène qui prend de plus en plus de l’ampleur et à des proportions très inquiétantes.
Ahmed Mehdi

Mesra : La victime a succombé à ses graves blessures

L’on apprend de source crédible qu’un drame a eu lieu au douar Hissainia dans la communde de Mesra, avant-hier soir. Selon les premiers éléments d’information, une altercation est survenue entre deux jeunes. La victime a succombé à ses graves blessures, atteintes de plusieurs coups de coûteau. Il s’agit de B.M, âgé de 26 ans. L’auteur du crime en fuite, n’a pas été identifié pourl’instant et demeure activement recherché par les services compétents. A.Mehdi

Un père de famille y laisse sa vie à Sidi-Lakhdar
Un drame a eu lieu à Sidi Lakhdar, chef lieu de daïra situé à 50 km de Mostaganem. En effet, une altercation a éclaté entre deux jeunes pour un litre de citronnade, à quelques minutes seulement de la rupture de jeûne. Une bagarre s’ensuivit entre ces derniers qui voulaient se faire servir l’un avant l’autre. L’irréparable ne put être évité. Une simple chamaillerie, pour en venir aux mains par la suite. La victime B.M, a été jetée à terre et rouée de coups de pied au torse et au ventre. Elle perdit connaissance sous le choc et a été évacuée au service des urgences médicochirurgicales de Sidi Ali. Ce père deux enfants, la trentaine environ a rendu l’âme. L’auteur de ce fatidique drame K.M, âgé de 27 ans, a été placé sous mandat de dépôt. T.B.A



Réflexion
Mercredi 9 Septembre 2009 - 08:00
Lu 1149 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+