REFLEXION

La population oranaise toujours solidaire avec son président

LE PRESIDENT ABDELAZIZ BOUTEFLIKA A ORAN ET ARZEW

Il est devenu rare de voir un chef d’état arabe soutenu par son peuple depuis le début du printemps arabe . Jeudi lors de la visite de travail de M.Bouteflika à Oran et Arzew, M Bouteflika qui semblait ému et fier de son peuple .un peuple qui a confirmé une autre fois sa volonté d’être solidaire avec son chef d’état. Sous l’applaudissement et les slogans de soutien et d’encouragement.



La population oranaise toujours solidaire avec son président
Le président de République s’est adressé au peuple algérien. Un discours qui a traité en premier plan  les élections législatives une épreuve dure que l’Algérie passera  le 10 mai de cette année. Le Président de la République a prononcé, jeudi à Arzew un discours à l'occasion  du double anniversaire du 24 février 1956 et du 24 février 1971 qui coïncident successivement avec la  célébration du 56éme  anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et du 31éme anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures .Au plan national, le président a déclaré que les prochaines élections législatives revêtaient une importance capitale car s’inscrivant dans le parachèvement du processus de réformes politiques qui constituent un " point d’appui solide pour les grands programmes de développement engagés ".

 LE PRESIDENT A INSISTE  SUR  LA NEUTRALITE TOTALE DE L’ADMINISTRATION
" Le prochain scrutin connaîtra une large participation des partis, y compris ceux nouvellement agréés, pour donner naissance à un parlement démocratique et pluraliste ", a-t-il précisé.Le chef de l’Etat a souhaité que " le prochain parlement soit plus représentatif, plus diversifié, plus qualifié et surtout plus à même de poursuivre sa mission législative d’adaptation et de développement du dispositif législatif du pays, notamment l’amendement de la Constitution, en adéquation avec les mutations que connaît la société, la progression des réformes politiques et les exigences du développement accéléré ".La réussite des élections " demeure tributaire du niveau de participation des électrices et des électeurs au scrutin ", a poursuivi le président Bouteflika, soulignant que cette participation " doit être le souci de tout un chacun ". " L’administration est tenue de réunir les moyens nécessaires et les conditions idoines, mais il appartient, en premier lieu, aux partis de mobiliser de larges franges du peuple et de gagner les voix des électeurs ", a précisé le chef de l’Etat.Il a ajouté que " le mouvement associatif a, lui aussi, une part de responsabilité en assumant son rôle vital d’encadrement et de sensibilisation des citoyens " au même titre que " les médias, tous types confondus, qui ont pour devoir professionnel et national d’informer et de sensibiliser les citoyens à l’importance et à la portée du scrutin "." La réussite des prochaines élections, en ce qu’elles constituent une mise à l’épreuve de la citoyenneté et de la démocratie, permettra, d’une part, de raffermir la relation entre le citoyen et les institutions constitutionnelles, de renforcer la confiance des électeurs en les élus et de conforter la crédibilité des assemblées élues, contribuant ainsi davantage à la construction et au renouveau national ", a souligné le chef de l’Etat." Ces élections imprimeront, d’autre part, une dynamique au processus de réformes politiques en cours pour donner la preuve d’une prise de conscience nationale et d’une avancée démocratique incontestable ", a ajouté le président Bouteflika, précisant que " tel sera le message de l’Algérie au monde entier ".Le chef de l’Etat a, par ailleurs, insisté sur " la neutralité totale de l’administration et le sérieux des commis de l’Etat dans l’accomplissement de leurs missions et leur plein engagement à l’application de la loi et à la mise en œuvre des décisions de justice ".

L’ALGERIE TRAVERSE UNE PERIODE "SENSIBLE", SELON LE PRESIDENT BOUTEFLIKA
L’Algérie traverse actuellement une période « sensible ». Cet aveu est signé du président Abdelaziz Bouteflika, en visite de travail, ce jeudi 23 février, à Oran.  Cette période « sensible tant sur le plan interne qu’externe impose de composer avec ses exigences avec sagesse et sérénité, confiance et optimisme, à la lumière des orientations et des priorités de la stratégie nationale », a souligné le chef de l’État dans un discours prononcé à l’occasion du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).« Notre pays passe par une période d’édification et de renouveau, dans une conjoncture internationale marquée par des mutations politiques, des tensions sécuritaires, des crises économiques et des interventions étrangères », a ajouté le président de la République, soulignant que le peuple algérien « a atteint un niveau d’éveil, de conscience et de maturité qui lui permet d’appréhender les dimensions et les défis du contexte actuel ».Le peuple algérien « saisit l’importance des échéances et des engagements qui l’attendent et exprime ses revendications et ses préoccupations avec responsabilité sans succomber aux sinistres tromperies et aux comparaisons fallacieuses qui nous ramènent à une période funeste que le peuple algérien a définitivement dépassée », a encore dit le président Bouteflika dans son discours.Dans ce contexte, les prochaines élections législatives revêtent une importance capitale, selon le chef de l’État. « Le prochain scrutin connaîtra une large participation des partis, y compris ceux nouvellement agréés, pour donner naissance à un parlement démocratique et pluraliste », a précisé le président de la République. « Le prochain parlement sera plus représentatif, plus diversifié, plus qualifié et surtout plus à même de poursuivre sa mission législative d’adaptation et de développement du dispositif législatif du pays, notamment l’amendement de la Constitution, en adéquation avec les mutations que connaît la société, la progression des réformes politiques et les exigences du développement accéléré », a t il ajouté.La réussite des élections « demeure tributaire du niveau de participation des électrices et des électeurs au scrutin », a reconnu le président Bouteflika. Un faible taux de participation demeure la principale préoccupation des autorités.
« L’administration est tenue de réunir les moyens nécessaires et les conditions idoines, mais il appartient en premier lieu aux partis de mobiliser de larges franges du peuple et de gagner les voix des électeurs ».  

INAUGURATION DU CENTRE DE DEVELOPPEMENT DES SATELLITES A ORAN
Le président Abdelaziz Bouteflika a inauguré jeudi, lors de sa visite de travail à Oran (nord-ouest d'Algérie), le Centre de développement des satellites (CDS), un projet qui s'inscrit dans le cadre du programme national spatial horizon 2020.Appartenant à l'Agence nationale spatiale (ASAL), le CDS a pour mission de concevoir et de développer, avec des spécialistes et ingénieurs algériens,des outils spatiaux au profit du développement économique, social et culturel du pays. Lors de la cérémonie d'inauguration, le président Bouteflika a mis l'accent sur la nécessité de réaliser et de lancer d'ici 2014 le satellite de télécommunication "Alcomsat 1", afin d'assurer l' autonomie nationale dans ce domaine. Lancé en 2008, le Centre comporte un bâtiment destiné à l' intégration des satellites en salle blanche et un autre réservé aux essais d' environnement, permettant des intégrations et des essais sur des satellites pesant jusqu' à 1.000 kg. Le coût de ce projet est estimé à une enveloppe de 5.5 milliards de dinars (76 millions de dollars).L'Algérie avait développé deux satellites. Le premier satellite algérien, Alsat 1, qui fait partie du DMC (Disaster Monitoring Constellation), vise à fournir des images multi-spectrales pour la surveillance des catastrophes naturelles, tandis que le deuxième engin, Alsat-2A, est un satellite d'observation de la terre à haute résolution.

Riad
Vendredi 24 Février 2012 - 21:58
Lu 609 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+