REFLEXION

La ponctualité bafouée par les candidats



Les règles de base sont la politesse, la modestie et la ponctualité et plus généralement le respect de l’autre, c’est-à-dire des citoyens, ce qui met en porte à faux le discours véhiculé par les candidats de l’alliance qui se présentent à la députation. Eux qui prêchent le bon sens et le respect du peuple,  doivent apprendre quelques valeurs cardinales de la ponctualité qui est la politesse des rois. Qui donnera le bon exemple ? A ce jour personne,  car nous avons constaté que ces candidats qui se succèdent au quotidien, n’ont aucun respect pour le public alors qu’il est venu pour les écouter. Un public d’ailleurs peu nombreux qui a dû attendre des heures après l’horaire fixé pour le meeting par l’alliance islamiste au niveau de la salle Omnisport de Tijditt Mostaganem. L’horaire étant fixé à 16 heures de l’après midi, ces chefs de l’alliance islamiste, veulent représenter le citoyen alors qu’ils ne sont même pas capable de le respecter le laissant poireauter plus d’une heure. Serait-ce trop leur demander d’être ponctuels? Témoins de la ponctualité attardée, ces derniers sont devenus tributaires du programme des officiels surtout qu’il y avait un ministre parmi l’alliance. Ces messieurs ont fini  par prendre le bon pli dans l'hypothèse ou la ponctualité puisse être aussi contagieuse que le retard. Si l'objectivité est un idéal hors de portée comme l'on semble l'admettre désormais, les candidats poids lourds devraient en revanche tenir la ponctualité comme base de l'honnêteté et pour une valeur élevée vis-à-vis du citoyen. Ainsi, la ponctualité dans le métier d'un journaliste par exemple chargé d'assurer la couverture médiatique d'un meeting politique voudrait que réciprocité soit de mise. Et si ce journaliste a découvert une salle à moitié vide pas plus de 500 personnes, aussi qu'il ne tente pas de faire croire à l'opinion publique que celle-ci était pleine à craquer, contrairement à ces candidats qui se disent capables de brasser des foules entières. Il est clair que le retard dans ces cas là fait partie du jeu politique et est employé pour gagner du temps surtout lorsque l’on s’aperçoit que les portables servaient de relais entre les membres du staff  et les intéressés, pour coordonner les actions afin de savoir  si la salle était remplie, car il faut se mettre à la place de cette alliance composée de trois partis et qui se dit être incontournable mais qui n’a pu faire le plein, ni réussit à  rassembler un grand public, aussi l’ on peu dire que c’était raté pour le remplissage et la propagande,  malgré que ces derniers se soient attardés exprès espérant voir les citoyens se précipiter pour entendre leur discours . L'honnêteté recommande en pareille circonstance, de ne pas faire des omissions volontaires sur des détails significatifs et de ne pas occulter l’importance d’un tel comportement de ces chefs de partis qui n’ont rien à cirer de la ponctualité. C’est l’Algérie contre l’Algérie qui se joue si l’on juge par les discours  qui ont fait sourire les plus cyniques  et l’on se demande pourquoi diable la ponctualité  n’est pas respectée  par les partis politiques ?!

Benyahia Aek
Dimanche 29 Avril 2012 - 11:33
Lu 247 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+