REFLEXION

La pièce détachée contrefaite toujours en circulation



Les participants au Salon international de l’automobile d’Alger s’étonnent que des groupes de pièces détachées qui, selon eux, sont faciles à désigner et dont la qualité est fortement douteuse puissent être encore proposés sur le marché algérien. Et de nous rappeler que le ministère du Commerce n’arrive toujours pas à contrôler le marché des importations des pièces de  mauvaise qualité car il est réalisé face à une multiplication de circuits d’approvisionnement et d’offres de plus en plus concurrentiels», estiment certains acteurs du marché. Le déversement de la pièce automobile contrefaite en Algérie se pose avec beaucoup d’acuité  et comme l’ont souvent martelé des experts en sécurité routière : «la pièce de rechange automobile lorsqu’elle est contrefaite ou de basse qualité peut mettre en danger de mort son utilisateur.

Réflexion
Mercredi 27 Mars 2013 - 10:10
Lu 129 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+