REFLEXION

La peur d'une attaque chimique en Syrie



La Syrie a depuis longtemps la capacité de placer des agents chimiques dans des obus d'artillerie et des missiles Scud. Bachar al-Assad pourrait utiliser des armes chimiques contre son peuple, prévient un général syrien qui a fait défection au régime. L'avertissement fait froid dans le dos. En exil en Turquie - il a fait défection devant les massacres de civils commis par l'armée régulière - le général syrien Moustafa Cheikh est catégorique. Selon des renseignements obtenus ces derniers jours par les forces rebelles, les fidèles à Bachar al-Assad pourraient utiliser des armes chimiques contre les insurgés, en réprésailles à l'attentat qui a coûté la vie mercredi à quatre hauts responsables du régime dont un beau-frère de Bachar al-Assad lui-même."Le régime a commencé à déplacer son arsenal chimique et à le redistribuer", a déclaré le général Moustafa Cheikh. "Ils les déplacent des entrepôts vers de nouveaux sites", a-t-il dit à Reuters alors qu'il se trouve dans le sud de la Turquie, près de la frontière syrienne. "Ils veulent brûler le pays. Le régime ne peut pas tomber sans commettre un bain de sang." "La prochaine étape sera ce bain de sang sans précédent et le régime aura recours à des armes non conventionnelles. Toute action déclenchera une riposte plus forte", a-t-il ajouté. Si les propos de l'officier n'ont pu être confirmés de source indépendante et que Damas nie farouchement vouloir d'utiliser une partie de son arsenal chimique contre son peuple, Israël et ses alliés redoutent un tel scénario. Pour l'Etat hébreux, la crainte est double avec le risque de voir tomber des armes chimiques aux mains d'activistes libanais du Hezbollah. Des responsables israéliens et Occidentaux ont ainsi déclaré il y a une semaine que la Syrie était apparemment en train de sortir des armes de leurs sites de stockage, sans que l'on sache si l'opération était menée à titre préventif ou préludait à un déploiement offensif. Vendredi, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a déclaré de son côté que l'Etat juif serait prêt à intervenir si le gouvernement syrien remettait des missiles ou des armes chimiques au Hezbollah.Dans un article du 13 juillet dernier, le "Wall Street Journal" évoquait les inquiétudes américaines sur le sujet. Damas, qui n'a jamais signé la moindre convention de non-prolifération des armes chimiques - pourrait posséder un important stock de gaz sarin, de gaz moutarde et de cyanure. Et l'administration Obama de prendre très au sérieux la menace et de redouter l'utilisation de ces armes de destruction massive.     

Nadine
Lundi 23 Juillet 2012 - 00:10
Lu 360 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par tarik le 23/07/2012 07:16
C'est connu , les quotidiens Algeriens sont tous financés par Sion !
trouver un seul quotidien algerien qui est encore nationaliste ou a tout le moins resté progressiste ( gauche couscous ) , c'est simple aucun il n'en existe pas un seul que ce soit arabophone ou francophone !
ils sont tous a la soupe populaire de l'Oncle Sam !

2.Posté par ali le 23/07/2012 12:49
je ne pense pas que ce soit une bonne chose de colporter des informations qui fleurent "mauvais" la propagande israelienne qui veut se donner une raison d'agresser la Syrie et le Liban avec l'aide , bien sur, des emmemis du monde musulman.
il suffit de se rappeler qu'a chaquye fois qu'il ont ficelé un plan d'attaque , il font circuler des informations de ce genre pour se donner bonne conscience et se faire applaudir par les naifs que nous sommes.
Il n y a qu'à se rappeler les pretextes saisis pour nous voler l'indépendance des peuples

1830 (le coup d'eventail
1898 l'explosion du port de la Havane
1941 pearl Harbor
2 et 4 août 1964 incidents du golfe du Tonkin
1982 -l'attentat contre l'ambassadeur d'Israel (invasion du Liban)
1986 -l'attentat de Munich (bombardement de la libye)
le 11/9/2011 a New york ( invasion de l'Afghanistan)
2003 les ADM de Saddam (invasion de l'Irak)
2006 les 4 soldats enlevés (guerre contre le Liban

et aujourd'hui

le nucléiare iranien
les armes chimiques de sYRIE

ALLONS LA FICELLE EST TROP GROSSE.jusqu'à quand , on va se laisser conter.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+