REFLEXION

La petite cancéreuse et M. le ministre de la santé

Rappelez-vous de la petite fille cancéreuse Mokhtaria qui, via une vidéo postée sur internet et particulièrement sur la page Facebook ‘’les Amis qui aiment Réflexion’’, implorait Dieu pour que Mostaganem bénéficie d’un service de radiothérapie. Allah a exaucé sa prière et la voilà en compagnie du ministre de la santé, M. Abdelmalek Boudiaf, qui vient d’annoncer que Mostaganem aura, finalement, son service
de radiothérapie.



Cette petite fille au visage angélique, très douce, appelée Mokhtaria âgée de 9 ans atteinte d’un cancer du rein qui aimait la vie et ses parents, sollicita M. le ministre de la santé pour plaider sa cause et celle des cancéreux qui avaient besoin d’un service de radiothérapie à Mostaganem. Toute petite, elle rêvait de cet équipement médical qui la soignerait, elle, et toutes les personnes malades du cancer, ce qui la rendrait très heureuse, elle et sa famille pour tout le restant de ses jours. Un jour accompagné de son papa tout en pleurs, elle sollicita les colonnes du journal pour exprimer son angoisse, et son inquiétude, alors elle interpella M. le ministre Abdelmalek Boudiaf, et lui exposa les souffrances et les douleurs qu’elle subissait depuis le déclenchement de son cancer du rein. Souvenons-nous de son témoignage poignant, de ses déplacements quotidiens, e toutes les misères auxquelles était confronté son pauvre père. Le lendemain, le ministre en visite de travail, sensible à toutes les douleurs de ses concitoyens exauça son vœu, et celui de milliers da cancéreux qui ne rêvaient que de ce jour grandiose. La petite Mokhtaria qui ne voulait pas rater un tel évènement pour tout l’or du monde alla à la rencontre du ministre qu’elle remercia personnellement. On peut même la voir dans une photo avec M. le ministre toute souriante. Un sourire d’espoir qui a son sens. Le père de la petite a écrit, la veille de la visite du ministre une lettre ouverte. Dans cette lettre, il dira qu’aujourd’hui et après ce qu’il a vécu avec sa petite fille, il ne pleure pas son sort, mais il pleurait le sort de toutes les autres filles atteintes de cancer et les petits garçons et toutes les femmes et hommes atteints de cancer. Il ne souhaite pas qu’ils vivent le même calvaire qu’il vit : et sa seule demande était la demande de tous, celle d’obtenir un avis favorable pour la réalisation d’un centre de radiothérapie sur le sol de Mostaganem.    

Riad
Vendredi 3 Juin 2016 - 17:48
Lu 579 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+