REFLEXION

La petite cancéreuse Mokhtaria : un exemple à l’école

La petite Mokhtaria , appelée par les intimes par le joli sobriquet " Guetaria " vit à Mazagran, dans une famille de condition sociale très pauvre chez qui, la simplicité et la gentillesse sont une seconde nature dont ils se ressourcent, chaque jour que Dieu fait. Même malade, la petite a fait de bons résultats scolaires comme quoi, avec un peu d’aide et de bonté, nos enfants iront mieux.



Elle partage l’humble vie avec sa maman, une petite femme calme, gentille et effacée qui ne sort que rarement ; il y a aussi son petit frère, plus jeune qu’elle et, lui aussi traine un handicap moteur au niveau de son bras et ce, suite à une naissance un peu difficile. Il y a aussi son père, cet homme qui ne se plaint jamais de la pauvreté et des moments difficiles qu’il traverse péniblement, depuis des années, avec les incessants va et vient entre Oran et Mazagran pour faire des soins qui n’existent pas à Mostaganem. Voilà,  « Guetaria », son petit frère, sa maman et son papa vivent dans un combat sans merci contre la pauvreté  avec toutes les vicissitudes d’une vie  que beaucoup ne connaissent pas et que certains n’appréhendent pas. Souvent ,notre petite « Guetaria « s’en va faire une petit tour chez le gérant de pharmacie en l’occurrence  le populaire, Selim Benanteur, l’interpeller et lui donner une petite bise comme si c’était son père et elle sait que  Selim est un homme très sensible, humain et plein de bonté envers les pauvres gens lui qui les croise depuis 25 ans dans cette pharmacie de Mazagran. Elle et lui ont tissé avec le temps une complicité paternelle si bien qu’il ne lui refuse rien, lui qui l’adore comme son propre enfant. Son père toujours modeste et c’est un simple journalier comme on dit qui affiche un visage serein ne laissant paraitre qu’un certain sentiment  d’acceptation et de soumission à son destin .Comme sa petite « Guetaria» qu’il entoure de beaucoup d’affection, son père, lui aussi  rend visite de temps à autre , visite notre « Selim le Pharmacien » par gratitude car il sait qu’il compte sur lui dans les moments difficiles, en cas de coup dur. Mais, revenons à la petite Mokhtaria ou « Guetaria » très sympathique, par ailleurs et vivant en bons termes avec sa maladie du cancer ;elle sait qu’elle est malade mais elle accepte sa maladie tout naturellement car tout son entourage la traite avec certains égards et puis, c’est une enfant pas difficile du tout et de bonne compagnie, bien élevée qui respecte beaucoup son papa qui la chéri et, bien-sûr, « Ammou Selim » « Guetaria » va à l’école  avec des enfants de son âge et  elle travaille bien pour une enfant qui est trop souvent ballotée çà et là, avec son père pour subir et supporter tous les tracas des voyages, des analyses,  radios…. etc, etc. Oui ! La petite est devenue la chérie du groupe « amis qui aiment réflexion » car elle est sortie de l’anonymat et désormais, à Mazagran comme à l’école, tout le monde la connait et pour cause ! C’est celle qui a été présentée  et  accueilli, entre autre, son excellence le Ministre de la santé ,le jeudi 2 juin 2016,lors de sa visite à l’hôpital des 240 lits de Kharrouba, à Mostaganem, , là où il a déclaré  à voix basse , qu’il donne son accord  pour le service  de Radiothérapie .Souvenez-vous, c’était plus de 15000 signatures de citoyens de toutes couches confondues, collectées en 15 jours seulement et 70 associations et organisations ont signé également cette pétition qui ont sensibilisés le ministre de la santé, en homme d’Etat et plein de sagesse, a tendre la main aux citoyens de répondre aux doléances des cancéreux de Mostaganem. Ce petit ange souffre du cancer mais pour elle ce n'est pas une fatalité ou un handicap , au contraire sa scolarité est très normale et les résultats acquis le prouvent. En photos, vous allez voir le tableau des notes des 2 derniers trimestres .Cette petite fille mérite tous les honneurs et les grands encouragements de votre part en ce mois de carême, de pardon et de piété. Voilà un exemple du grand bonheur et c'est la preuve que les bonnes actions donnent les bons résultats. En fait ce petit billet fait à la volée, est un simple coup de cœur accompagné d’une chaleureuse pensée  à tous les jeunes enfants cancéreux qui souffrent en silence et le calvaire qu’endurent leurs parents. A travers « Guetaria », c’est un hommage vibrant à ces enfants innocents et leurs parents, c’est aussi un grand hommage à ces hommes et femmes, associations caritatives et groupes et hommes qui se battent, pour rendre la vie moins pénible à ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir une bonne santé. Au seuil du 27 ème jour de Ramadhan béni et de l’Aïd el Fitr , la petite Mokhtaria ou « guetaria » et « Ammou Selim »  adressent leurs vœux anticipés et leurs hommages à tous ces braves citoyens Mostaganémois et autres qui ont marqué ,un moment de notre vie, par un formidable élan de sympathie et de solidarité qui fera date dans l’histoire citoyenne de notre cité des arts et de la culture.

 

Younes
Dimanche 19 Juin 2016 - 16:04
Lu 464 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+